Mouvement des personnels dans le 1er degré : Usine à gaz et amateurisme au sommet

lundi 30 juin 2014

En cette veille d’année de généralisation des nouveaux rythmes à l’ensemble des écoles, le mouvement des personnels se termine. Et le bilan que nous en tirons est catastrophique.

 Un calendrier délibérément tardif

Nous dénonçons tout d’abord la date particulièrement tardive de connaissance de leur affectation pour de nombreux collègues : la dernière CAPD   aura lieu ce jeudi 3 juillet, la veille des vacances ! Comment avec ce calendrier les collègues nouvellement nommés peuvent-ils raisonnablement prendre contact avec l’école d’accueil, l’équipe éducative, les locaux, le matériel pédagogique à disposition ? Où prendre le temps de concertation indispensable pour la répartition des classes entre collègues (le dernier conseil des maîtres et conseil d’école ayant déjà eu lieu), pour les commandes de fournitures scolaires et la préparation des cours... toutes ces tâches s’ajoutant à une fin d’année stressante. On nous demande de rattraper des journées de prérentrée déjà faîtes et il faudrait en plus venir bosser pendant les vacances ? De qui se moque-t-on ?

La cause de ce calendrier délibérément tardif est la tenue des élections municipales : la carte scolaire ne pouvait, selon la DASEN  , être connu des usagers de l’école avant les élections. D’où ces CAPD   qui finissent début juillet ! Pourquoi les acteurs de l’école seraient les victimes du choix d’opacité de la politique de l’Éducation nationale ?

 Rythmes scolaires et calculs d’apothicaire

Ce bazar administratif de fin d’année est aussi une des conséquences de la généralisation de la réforme des rythmes scolaires Peillon et du décret Hamon dit « d’assouplissement » qui permet aux mairies de modifier les PEDT déjà mis en place dans les communes. Il engendre une multiplication des modalités horaires propre à chaque commune, en fonction des desiderata des maires : où est la prise en compte des « rythmes de l’enfant » ? Ces rythmes ne seraient ils pas les mêmes pour tous les enfants dans les différentes communes de notre département ? Il en découle des calculs d’apothicaire pour additionner les temps partiels des titulaires de secteur remplaçants et leur construire un service digne de ce nom.

De ce calendrier tardif découlent des difficultés considérables d’organiser sereinement la CAPD   pour les personnels administratifs de l’inspection. Difficultés aussi pour les représentants des personnels pour préparer cette CAPD   et répondre aux questionnements de collègues quand les documents de travail sont fournis deux jours voire la veille de l’instance !!

 Les résultats du mouvement et leur non communication

L’année passée les enseignants avaient été informés de leur « projet de mutation » en amont de la CAPD   via I-Prof. Ceci n’était pas acceptable car cela dénigrait l’importance et les prérogatives de la CAPD   et le résultat n ’avait aucun caractère définitif. L’administration s’est donc retrouvée à diffuser des informations sur les affectations qu’elle démentait quelques jours plus tard. Cela généra de faux espoirs et de la frustration chez les collègues.

Cette année, ce dispositif d’information des enseignants n’a bien heureusement pas été poursuivi.

Par contre, la CADP ne s’est suivi d’aucune communication rapide de la part de l’administration en ce qui concerne les résultats du mouvement. Il s’agit là d’un mépris de la DASEN   vis à vis des personnels en attente d’une information essentielle dans leur quotidien pour l’année à venir.

Et le document officiel (le mouvement définitif) de la dernière CAPD   (celle du 19 juin) ne nous est toujours pas parvenu à ce jour. Nous sommes là en plein amateurisme de la part des services de l’Etat.

Les élu-e-s de SUD   éducation se tiennent évidemment à vos cotés pour toute question et procédure de recours.

Belles vacances à tou-te-s malgré tout ! à bientôt


Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois