Travailler plus pour ... rien de plus : Contre la politique d’austérité, manifs le 15 nov

mardi 4 novembre 2014

Manifs contre l’austérité Dans le cadre du collectif AAA (Alternative à l’austérité) avec de nombreuses organisations syndicales et politiques, nous vous invitons à participer massivement aux manifestations du samedi 15 novembre.


Pour eux les profits...

Les faits sont à charge :

  • 411 milliards d’euros de bénéfices pour les entreprises du CAC 40 entre 2007 et 2012.
  • 250 milliards d’euros d’exonérations fiscales offertes au patronat en cotisations salariales ou en dégradation des pensions retraites depuis 10 ans.
  • 40 milliards d’euros de dividendes pour les actionnaires des entreprises françaises du CAC40 en 2013, soit environ 709 euros soustraits chaque mois à chacun(e) des 4,7 millions de salariés de ces entreprises.

... pour nous l’austérité !

Ainsi se présente la contrepartie pour une minorité de l’austérité imposée à l’Education Nationale, à l’ensemble de la Fonction Publique et à l’immense majorité des salariés. Le Ministère l’a lui-même reconnu, les créations de postes ne pourront pas couvrir la hausse démographique du nombre d’élèves, ni même les besoins en formation initiale des nouveaux enseignants. Notre horizon actuel ne peut s’envisager qu’avec des classes surchargées, un renoncement aux dédoublements, la concurrence entre équipes, écoles, collèges, lycées pour glaner quelques miettes des ressources encore disponibles.

Y’en a ras le bol !

Dans le second degré, « faire mieux à moyens constants » est l’euphémisme de « travailler plus pour rien de plus », avec une incessante injonction aux projets sans concrétisation assurée, à l’image de ce qui s’est installé dans l’Education prioritaire. L’austérité pour les enseignants, c’est le spectacle de l’Etat qui se défile devant ses responsabilités pour l’avenir, c’est le sacrifice de nos conditions de travail et des conditions d’apprentissage des élèves L’austérité, c’est l’entrée dans l’ère du démantèlement programmé du service public d’éducation. Elle est le terme générique d’objectifs technicoéconomiques sanctuarisés dans des traités européens qu’on ne discute plus : réduction des déficits à 3%, réduction de la dette et du taux d’inflation.

Un projet réactionnaire

La préférence politique pour l’inégalité, déguisée en mécanismes économiques souverains, n’a qu’un seul objectif atteignable : imposer une réorientation des flux de richesses au bénéfice des patrons et des actionnaires, les uns avec leurs marges les autres avec leurs dividendes. Elle n’est rien d’autre qu’un projet réactionnaire de restauration des privilèges capitalistes, par la captation systématique des ressources publiques via les énièmes pactes de responsabilités leur donnant droit à l’irresponsabilité sociale.

Pour restaurer nos conditions de travail, pour redonner à tous espoir dans l’avenir, rien n’est possible sans que l’austérité change de camp. A l’appel d’un large collectif d’organisations syndicales et politiques, tous en manif le 15 novembre. Rendez vous à Brest et Quimper dans le Finistère (les heures et lieux de RV seront sur notre site).


Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois