Indemnité des recteurs : scandaleux !

lundi 26 janvier 2015

Les « indemnités de responsabilité » des recteurs ont été revues à la hausse à hauteur de 40% pour la part fonctionnelle. En cette période de disette budgétaire et d’austérité la pilule est difficile à avaler. Selon un arrêté du 23 décembre « l’indemnité de responsabilité » annuelle attribuée aux recteurs, est passée à 25 620 euros. Soit une hausse de 10 000 euros, par rapport au niveau précédent fixé par l’arrêté du 12 novembre 2010.

Les recteurs bénéficient également d’une part variable fixée par un arrêté publié en 2010 qui stipule que "Le montant annuel de référence de la part variable susceptible d’être versée aux recteurs d’académie en fonction de leur manière de servir et des objectifs atteints représente 45% du montant annuel de la part fonctionnelle". En atteignant tous ses objectifs de 2015, un recteur d’académie pourra donc, toucher "une prime globale, en plus du salaire, pouvant aller jusqu’à plus de 37.000 euros à l’année. "Un recteur gagne aujourd’hui au moins 7 500 € nets par mois, sachant qu’il dispose d’une résidence de fonction. Il faut rappeler que les salaires des professeurs sont gelés depuis 2010. Enfin, le nombre de recteurs risque fort de décroître. La réforme territoriale, qui diminue le nombre de régions, devrait s’accompagner d’une diminution du nombre des académies.

Nous ne doutons pas que cette augmentation indécente renforcera la colère des personnels, des parents d’élèves qui se battent pour obtenir des postes de remplaçants, d’infirmières scolaires, d’assistantes sociales et autres personnels au sein des établissements. Sud Education 29 dénonce le management par le chiffre qui s’étend au sein de l’Éducation Nationale, pendant que les zones d’éducations prioritaires peinent à se voir allouer les moyens dont elles ont besoin pour donner plus aux élèves qui ont le moins.


Agenda

<<

2022

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois