Changeons le système, pas le climat !

jeudi 12 novembre 2015

journal novembre 2015

Depuis plusieurs décennies, le climat se modifie du fait de l’activité humaine. Les conférences de l’ONU se succèdent, mais les États ne réduisent pas significativement leurs émissions de gaz à effet de serre, pendant que les multinationales et la finance étendent leur emprise sur nos vies et la planète.

C’est le système global dans lequel nous vivons, notre modèle de développement, qui est insoutenable et qu’il faut transformer.

Les solutions existent !

Nous pouvons enclencher une véritable transition vers un système qui vise, non pas le maintien d’un modèle de croissance infinie, mais l’harmonie entre les humains et la nature et qui réponde aux besoins de la majorité.
Alors que la 21e Conférence sur le changement climatique débutera le 30 novembre 2015 à Paris, mobilisons-nous pour une véritable transition et enterrons les fausses solutions ! Les incohérences ! Cela suffit ! Il faut en finir avec les aberrations économiques, sociales et écologiques !
A la COP21, l’État va proclamer sa volonté de réduire la réduction des gaz à effets de serre mais en Bretagne il donne son feu vert et subventionne, à coups de centaines de millions d’euros, deux nouveaux projets d’énergie et de transport qui vont émettre des quantités impressionnantes de CO2, dioxyde de carbone, supplémentaires.
La centrale à gaz de Landivisiau pourrait émettre 3.900 tonnes de CO2 par jour soit l’équivalent de ce que rejettent dans l’air les voitures de deux départements bretons qui roulent 40 km dans la même journée !
L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes serait construit sur 1 650 hectares de terres agricoles alors que la Bretagne historique en dispose déjà de 11 sur les 150 existant en France, ce qui fait déjà d’elle déjà la région qui en compte le plus.

Chauffage et transport, principales sources en France d’émission de CO2 !

L’alternative énergétique doit prioriser l’isolation et la modernisation des systèmes de chauffage et le développement du maillage territorial avec des transports collectifs non polluants. Pourtant le train reste le parent pauvre. La ligne TER Brest-Quimper-Nantes, perd ses usagers faute d’être performante. La modernisation prévue est à minima et enterre l’objectif de relier Quimper et Brest en moins d’une heure en train direct avec douze navettes aller et retour !

Samedi 28 novembre, à Brest et Quimper (15h) nous aurons l’occasion de montrer l’implication de la population dans les territoires pour la lutte contre les dérèglements climatiques.
La mobilisation de la société civile sera un facteur incontournable pour la réussite de la COP21 !
A l’appel de AE2D, ATTAC, ATTAC Campus Brest, Gaspare, Comité de soutien à la lutte contre l’aéroport de NDDL, EELV, Ensemble !, Solidaires


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois