Tous en grève le mardi 10 octobre

jeudi 28 septembre 2017

Depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s’accumulent pour les agents de la Fonction publique :

  • gel de la valeur du point d’indice,
  • rétablissement de la journée de carence,
  • perspective de 120 000 suppressions d’emplois sur les 3 versants de la fonction publique, durant les cinq années à venir.

Dans l’Education Nationale non plus, les raisons ne manquent pas :

  • Le nouveau ministre Blanquer, veut imposer ses conceptions pédagogiques rétrogrades !
  • Il impose aux enseignants et aux élèves de CP et de 6e des évaluations nationales unanimement décriées par les communautés éducatives et scientifiques.
  • Les licenciements des personnels en contrat aidé dans les écoles, les lycées et les collèges sont massifs. Ces personnels (AED  , CUI  -CAE, services civiques…) assurent pourtant des missions essentielles.

Nos rémunérations, nos conditions de vie et de travail vont nettement se dégrader sans une mobilisation massive pour stopper ces projets, qui préfigurent une remise en cause des statuts. Ce projet libéral touche la société dans son ensemble avec notamment la réforme du code du travail par ordonnances.

Les mesures prises par le gouvernement pour le secteur privé et pour les fonctions publiques suivent toutes une même logique néo-libérale menée au détriment des salariés et nécessitent donc une riposte commune. Ci-joint un texte de Sud   éducation 94.

Texte SUD education 94 - Public, privé : mêmes attaques, mêmes ripostes

La position de Solidaires : lettre ouverte à l’ensemble des composantes du mouvement social.


Agenda

 

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031