SUD éducation dénonce un manque de remplaçants criant dans le département

dimanche 17 décembre 2017

L’inspection académique du Finistère a sous estimé les besoins de remplacement dans le département lors de la carte scolaire élaborée au printemps dernier. SUD   éducation l’avait dénoncé à l’époque et les écoles en payent aujourd’hui les pots cassés.

Alors que l’hiver arrive avec ses épidémies, ce manque de remplaçants met l’ensemble de la communauté scolaire en difficulté.
Quand un enseignant absent n’est pas remplacé, ce qui est fréquent aujourd’hui dans le département, ses élèves sont répartis dans les autres classes de l’école.
Les enseignants se retrouvent à devoir accueillir sur plusieurs jours, un groupe de 5 à 10 élèves en plus dans une classe déjà chargée. Ayons l’honnêteté de dire que ce sont des journées d’enseignements de perdues pour les enfants qui se retrouvent alors en situation de garderie.

SUD   éducation dénonce le discours fataliste de l’inspection académique qui constatant « son incapacité d’assurer la couverture de la totalité des congés » se contente de dire « qu’il va falloir faire des choix difficiles ». Il est de la responsabilité de l’Inspectrice d’académie d’assurer le bon fonctionnement du service public d’éducation en faisant en sorte que chaque enfant bénéficie des heures d’enseignant qui lui sont dues !

A noter que dans certaines écoles, l’inspection a nommé sur des postes vacants des personnels remplaçants dès septembre et sur l’ensemble de l’année plutôt que de recruter des personnels supplémentaires : on bloque ainsi à l’année des moyens de remplacement . C’est une gestion du personnel aberrante parce qu’avec des moyens insuffisants.