Pour la défense du service public d’éducation : mercredi 11 mars

jeudi 5 mars 2009

Les nouvelles du SUD  

De la maternelle à l’université

Pour la défense du service public d’éducation

Manifestation mercredi 11 mars à 18h

Brest (Pl de la Liberté) Morlaix (Pl de la mairie) Quimper (Pl de la Résistance)

FSU – SUD   éducation – SGEN CFDT – CGT éduc’action – CNT –

FOL/Ligue de l’enseignement – DDEN ...

Carte scolaire 2009 : le compte n’y est pas !

Lors du CDEN   (comité départemental de l’Education nationale) du 26 février, l’ensemble des organisations syndicales et les parents d’élèves avaient exigé une autre dotation budgétaire qui permette l’abandon des suppressions de postes prévus à la rentrée prochaine dans le Finistère .

Malgré quelques annulations de fermeture (pour le CTPD   de mardi, l’administration avait gardé des postes sous le coude pour les situations intenables), le projet de carte n’a été modifié qu’à la marge.

Des suppressions de postes iniques

Fermetures de postes de RASED, limitation de la scolarisation des 2 ans, disparition de postes spécialisés dans les hôpitaux et autres structures médicales : l’Inspectrice d’académie n’a que faire des meilleurs arguments du monde, elle a décidé que nous ferions la rentrée avec une vingtaine de postes de moins. Il faut trancher dans le vif.

On nous sert un discours qui met l’accent sur le suivi et la réussite de chaque élève et dans les faits on réduit tout ce qui permettrait la mise en place de ces intentions… C’est profondément injuste pour les élèves qui bénéficient avant tout de ces dispositifs d’aide et de remédiation, ceux qui sont le plus en difficulté. Sans parler des classes surchargées qui elles, concernent une majorité d’enfants de ce département (la moyenne de 25 élèves par classe dans le Finistère implique qu’une classe de 20 élèves en secteur rural doit être compensée par une classe de 30 en ville, ou l’inverse !).

Une négation de la démocratie sociale

En ces temps de carte scolaire, Sud   éducation soutient les établissements scolaires qui revendiquent des postes. Nous dénonçons fermement le chantage assumé de l’Inspectrice d’académie à l’encontre des écoles qui se mobilisent et font parler d’elles dans les médias pour sauver leur poste d’enseignant. Une première cette année, Mme L’inspectrice a décidé que les écoles mobilisées ne verraient pas leur situation réétudiée en CTPD  . C’est une négation de la démocratie sociale qui veut que c’est par la mobilisation sur la place publique que l’on peut faire changer d’avis à un ministère qui veut toujours faire plus d’économie sur le dos de la jeunesse.

Constatons d’ailleurs que les écoles de Bugeaud à Brest, ou celle de Nizon, particulièrement mobilisées ont finalement obtenu gain de cause. C’est un signe encourageant pour la mobilisation !

C’est pourquoi nous appelons tous les défenseurs de l’école publique à venir manifester mercredi 11 mars, à 18h :
  • place de la Résistance à Quimper
  • place des otages à Morlaix
  • place de la Liberté à Brest.


Tract du collectif Brestois AGBREST 2008

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456