Pourquoi le Lycée Professionnel est-il en danger ?

mardi 16 janvier 2018

POUR LES ÉLEVES

Le bac pro en 3 ans, un échec confirmé et prévisible. Loin de la revalorisation annoncée, le Bac pro en 3 ans a reproduit encore plus fortement les inégalités sociales et les échecs scolaires. Les élèves se sont vus coincés dans la spécialité choisie, avec des perspectives de poursuite d’études très limitées.

POUR LES PERSONNELS

Des conditions de travail dégradées :

  • 16 000 postes supprimés suite au passage du bac pro en 3 ans ont rendu les effectifs trop lourds.
  • Le temps de travail s’est intensifié et allongé.
  • Les méthodes de management inspirées du privé ont généré des exigences de mobilité, de flexibilité, des tentatives d’annualisation, génératrices de souffrance.

DES MENACES A COURT TERME
UN PROJET DE REFORME TRÈS INQUIÉTANT

  • MENACES GRAVES SUR LE STATUT DES PLP :
    Formation et élèves à la merci des entreprises, filières assujetties au bassin d’emploi au détriment du choix d’orientation des élèves, probable mainmise des régions sur la carte des formations, pressions de la part de l’Etat, des régions, des entreprises.
  • LE DÉVELOPPEMENT DE L’APPRENTISSAGE :
    Il constitue une dangereuse concurrence, instaure une propagande mensongère sur le taux d’insertion professionnelle. Pressions exercées sur les enseignant·e·s pour effectuer des compléments de service en apprentissage fragilisant notre statut.

LES ÉLÈVES MÉRITENT MIEUX !

  • Une formation polyvalente et ambitieuse adaptée au public très divers des LP
  • Une indemnisation des PFMP (période de formation en entreprise)
  • Une aide et un accompagnement au sujet des PFMP selon les filières et la situation géographique du lieu de stage (problèmes financiers pour certaines familles, transport, hébergement)
  • Repenser une orientation trop souvent basée sur l’échec et non sur les choix des élèves.

SUD   Education revendique :

  • Des diplômes nationaux et s’oppose au développement de diplômes « maison » représentés aujourd’hui par les CCF   (Contrôle en Cours de Formation)
  • Des seuils de dédoublement des classes qui prennent en compte la difficulté du public accueilli
  • La fin des regroupements des sections
  • La diminution des heures devant élève afin que les équipes pédagogiques et professionnels de l’éducation puissent se rencontrer
  • La remise en cause de la réforme du bac pro en 3 ans pour proposer un parcours adapté au profil de nos élèves trop souvent orientés par l’échec scolaire
  • Le statut scolaire pour tous les jeunes jusqu’à 18 ans
  • La possibilité pour les élèves des filières pro d’accéder au supérieur dans un contexte où la réforme actuelle tend à leur interdire.

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois