Les enfants roms ont leur place à l’école de la République !

dimanche 18 octobre 2009

La scolarisation à l’école publique des enfants roms, hébergés sur la commune de Loperhet, n’est toujours pas effective aujourd’hui, car empêchée par le maire de la commune qui refuse leur inscription. Le maire de Loperhet s’abrite derrière une « décision » de la préfecture du Finistère.

Au lieu de cela, les institutions (Etat, commune et Education nationale) cherchent à mettre en place un dispositif avec un enseignant qui viendrait à mi temps, sur la base du bénévolat, faire classe dans le centre où sont hébergés les enfants.

Pour SUD   éducation, cette solution d’une classe unique composée uniquement d’enfants roms, sur leur lieu de vie (et donc hors du bourg) n’est pas acceptable : c’est un « bricolage pédagogique » qui n’est satisfaisant ni en terme d’apprentissage, d’intégration ou de socialisation des enfants. Mais surtout, les institutions contribuent à ostraciser les enfants roms qui pourtant, comme tout les enfants résidents sur le territoire français, ont leur place à l’école de la République, aux cotés des enfants de leur âge.

L’inscription des enfants à l’école est de la seule prérogative du maire de Loperhet. Comme la loi l’y oblige, et quelques soient les « décisions » préfectorales, il doit prendre ses responsabilités politiques et accepter l’inscription des enfants roms à l’école publique.


Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois