Les ministères de la défense et de l’éducation mobilisent des élèves pour un défilé paramilitaire : la guerre est enseignée, la paix est sacrifiée

lundi 19 novembre 2018

Rendez-vous citoyen 14h le vendredi 16 Novembre, Place de la Résistance à Quimper
Contre ce scandaleux défilé, et pour la paix entre les peuples !

Communiqué de presse :
Co-signataires : Fraternité Douarnenez, Fraternité Quimper, LDH Quimper, Collectif Antifasciste de pays de Quimper, Collectif Antifasciste Konk Kerne, FSU 29, Sud   éducation 29, ATTAC Quimper, Ensemble ! Cornouaille, UDB Finistère, NPA Kemper, Générations Quimper Ouest Cornouaille, France Insoumise Quimper, CNT29

Le défilé annoncé pour ce vendredi par voie de presse rassemblant 2000 élèves, des anciens combattants, des militaires n’a pas été proprement qualifié. Il s’agit d’un défilé paramilitaire. En effet, le préfixe grecque para exprime ici l’idée de proximité soit par contiguïté, soit par ressemblance avec ce qui est militaire.

En outre, les élèves sont « mobilisés » au sens du terme lié à la défense et seulement 16 d’entre eux ont décidé pour les autres. Le défilé ayant lieu sur le temps scolaire, ils sont donc contraints de défiler. Nous pouvons espérer que, si le défilé a lieu, les élèves qui trouvent un moyen de ne pas y participer, ne seront pas plus sanctionnés que fusillés pour l’exemple, comme le furent, sous les ordres des gradés de l’armée française, près de 1000 Français appelés entre 1914 et 1918.

Le remplacement de la minute de silence par une minute d’applaudissements a été critiqué par une association d’anciens combattant comme une « glorification de la guerre ». Nous partageons pleinement cet avis et sommes estomaqués de constater que les enseignants n’ont pas amené les 16 élèves organisateurs à une réflexion sur les symboles. On voit ici qu’« enseigner la culture de la défense » s’oppose à ce qui n’est même pas référencé sur le portail pédagogique Eduscol du Ministère de l’Education : la promotion de la culture de Paix définie par l’ONU.

Après les manifestations non autorisées et non réprimées de policiers cagoulés en 2016, l’organisation sous l’égide de 2 ministères (Défense et Education) d’un défilé paramilitaire est un nouveau et très mauvais signe pour la démocratie, laissant entendre que les militaires pourraient dominer les civils plutôt qu’être simplement au service de leur protection.

Mobiliser des élèves pour un défilé paramilitaire, c’est préparer à la guerre. En raison du péril démocratique et du risque de réveiller les passions bellicistes, nous exigeons l’annulation, voire l’interdiction du défilé paramilitaire prévu vendredi 16 novembre.

La France a déjà les mains sales.

Macron a refusé de suivre l’embargo allemand sur les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite, alors que l’on sait depuis des années que des armes françaises sont utilisées contre des civils par ce pays au Yémen. A cela, s’ajoute l’accueil indigne réservé par la France aux réfugiés fuyant les conflits qu’elle a contribué à déclarer ou empirer. Avec la nouvelle loi Collomb sur l’asile, la France va jusqu’à enfermer des demandeurs d’asile en situation régulières, y compris des enfants, dans des centres de rétention administrative pour les empêcher de déposer une demande d’asile auprès de l’OFPRA.

Nous luttons quotidiennement contre ce déshonneur.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois