Réécriture du décret de 1950
Ni statut De Robien, ni statu quo

mercredi 13 décembre 2006

Le projet de De Robien de réécriture de ce décret de 1950 qui fixe le temps de travail des enseignants se traduira par une augmentation de une, voire 2 heures du temps devant élèves des enseignants, en particulier de ceux qui travaillent en lycée. Pire, la dernière version des décrets aggrave encore le projet en définissant par des « lettres de missions » une catégorie de professeurs dont on voudrait faire une nouvelle hiérarchie intermédiaire ! Le ministre entend passer en force : le décret sera en CTP   le 18 décembre, en conseil d’Etat en janvier et en application dès la rentrée 2007. La motivation de notre ministre n’est évidemment pas pédagogique mais économique : ayant programmé la baisse drastique du nombre de postes (-9.000 pour la seule année prochaine), il n’y a pas d’autre alternative que de baisser les horaires élèves et faire travailler plus les enseignants. Nous sommes opposés la baisse des horaires parce que nous pensons que ce sont les élèves les plus en difficultés qui en seront les premières victimes. Ce ne sont pas les élèves issus des classes sociales défavorisées qui pourront se payer des cours particuliers.

Ne le laissons pas faire, soyons offensifs !

SUD   Education a pris position dès le 28 novembre pour un appel unitaire à la grève. Pour faire reculer de Robien, soyons massivement en grève lundi 18 (jour de présentation au Comité technique paritaire) ! SUD   éducation est favorable à la tenue d’AG   des personnels pour débattre de la oursuite de l’action ! SUD   éducation n’accepte pas les régressions envisagées, mais le statu quo actuel est loin d’être satisfaisant. Dans le 1er comme dans le 2nd degré, les enseignants ont été exclu de toute réduction de temps de travail que les services du ministère évaluait en 2002 à plus de 40h/ hebdomadaire. Les conditions d’enseignement sont aussi beaucoup plus difficiles qu’en 1950.

Tous et toutes en grève

lundi 18 décembre pour exiger :

  • le retrait du projet de décret
  • une réduction du temps de travail par l’intégration d’heures de concertation et l’encadrement pédagogique dans le service de tous les enseignants inclus dans les maxima de services.
  • l’arrêt du recrutement de personnels précaires, la titularisation sans condition de ces personnels et l’ouverture de postes aux concours en nombre suffisant.

Manifestations à 11h le 18/12 :

Brest : Maison du peuple

Quimper : Inspection académique

journal décembre 2006

Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois