Les « principes » nuisibles de l’Inspection d’Académie

samedi 12 décembre 2009

Le conseil général vient donner son aval financier à la construction d’un nouveau collège à Landerneau. C’est une bonne nouvelle pour le service public d’éducation : il est plus qu’urgent de soulager le seul collège public existant à Landerneau, Mescoat, qui est à saturation. Les effectifs vont dépasser les 1000 élèves alors que celui-ci avait été construit pour une capacité de 750 !

On sait combien ces situations de sureffectifs sont génératrices de dégradation des conditions de travail voire de violences dont élèves et personnels sont les victimes.

Mais devant cette décision du Conseil général, l’Inspection Académique vient d’édicter un nouveau principe : « l’ouverture d’un nouveau collège dans le département est conditionné par la fermeture d’un autre ».

Alors que la France est plongée dans une crise dont l’Etat cherche à sortir par des investissements publics, quel est le but de l’Inspection d’académie en empêchant la construction d’un nouveau collège (financé intégralement par le Conseil Général ! ) : c’était pourtant un investissement judicieux pour l’avenir du pays.

Devant un nombre de collégiens qui ne cessera de croître (au moins jusqu’en 2017), Bercy décide de ne plus remplacer qu’un enseignant sur deux qui part à la retraite et l’Inspection d’académie apporte sa pierre à la destruction du service public en décrétant cette nouvelle contrainte : c’est incompréhensible et inacceptable.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois