Déterminé-e-s !

lundi 30 septembre 2019

Journal septembre 2019

Domination du capital ? Insécurité sociale ? Dérèglement climatique ?
Dégradation des conditions de travail ? Service public ! Luttes écologiques !
Défense du bien commun ! Accueil des migrant.e.s !
Déterminé.e.s !

Sous la domination du capital financier, le gouvernement et le Medef, main dans la main, cherchent à créer une société de l’ insécurité sociale et de la tension permanente, à l’opposé du monde auquel nous aspirons.

Des luttes actives

Que ce soit dans la santé, les finances publiques, la Poste ou l’éducation, des personnels se battent depuis des mois contre les dégradations des conditions de travail. Des luttes locales des travailleurs sont régulièrement gagnantes. Elles peuvent être longues et âpres. Pour leur victoire, la solidarité du plus grand nombre est une de nos armes principales pour soutenir les exploité.es comme c’est le cas dans l’hôtellerie, ou à Chronospost. Si les attaques sont violentes, il y a également beaucoup de résistances et d’énergie pour se battre pour un futur alternatif à celui que nous promet Macron.

Les retraites au menu de l’ogre capitaliste

Le gouvernement va essayer de nous vendre une nouvelle réforme avariée sur les retraites.
Objectif : faire croire que l’économie de quelques milliards d’euros est nécessaire et justifier l’allongement de la durée de travail pendant plusieurs années pour des millions de personnes . C’est oublier de poser la question du partage des richesses, des profits reversés aux actionnaires, de l’exil fiscal ou de la fin de la flat tax et de l’ISF… A nous syndicalistes d’informer, d’expliquer combien tout le monde a à y perdre avec la retraite par points. Les déclarations de Macron sur le non recul de l’âge de départ, son prétendu abandon d’un « âge pivot » ne bernent personne : l’essentiel est que si cette réforme passe, chacun-e saura combien il/elle paye aujourd’hui, mais pas combien il/elle recevra à son départ en retraite. Concrètement, pour garder à un niveau constant les dépenses publiques de versement des retraites, la seule variable d’ajustement sera la valeur du point quand on y partira : c’est mathématique, le point ne pourra qu’ être dévalué et donc la valeur de nos pensions diminuées. En d’autre terme, le point, c’est une « monnaie de singe ».

Ils nous montrent la voie

La RATP, avec sa grève massive la semaine dernière, et des préavis illimités reconduit à partir du 5 décembre, nous montre la voie à suivre. Inéluctablement, la lutte contre cette réforme passera par des grèves, des grèves dures, et par leurs reconductions.

Tout est bon pour casser les contestations

Mais pour Solidaires, le pouvoir ne cherche pas seulement à casser les droits soci aux. Il souhaite également mettre au pas toute contestation. Les violences policières sont totalement assumées par le pouvoir comme on l’a vu cette dernière année avec les Gilets Jaunes ou à Biarritz contre les opposant-es au G7. Le passage à une doctrine « du contact direct » développée dans l es quartiers populaires est inquiétante : multiplication des bavures, des blessures, des morts. C’ est une montée de l’autoritarisme et une politique de limitation des libertés, en particulier de la liberté de manifester.

Sur un autre front, l’urgence écologique, en particulier climatique s’impose enfin comme une évidence. Elle est la conséquence de ce à quoi mène le système capitaliste : un mur.
Cette lutte est vitale et constitue un point d’entrée essentiel pour populariser la nécessité d’une transformation sociale des modes de production et de consommation, de répartition des richesses en rupture avec le monde d’aujourd’hui. A Landivisiau, Solidaires est engagée dans la lutte contre une aberrante centrale à gaz. Ce projet, qui va dans le sens contraire de ce que nous dicte l’urgence climatique, est un exemple édifiant de la position du gouvernement quant à l’écologie.
Loin d’être résigné.e.s, nous restons déterminé.es à montrer qu’il existe d’autres choix de société et que le syndicalisme est un outil essentiel pour y parvenir.

Pour Solidaires, un vent de révolte souffle dans le monde, les manifestations massives à Hong Kong ou en Algérie, admirables par leur courage et leur ténacité, montrent la détermination des populations, de plus en plus nombreuses, à changer un système à bout de souffle.


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301