1er degré : les 108 heures, un puit sans fond

vendredi 4 octobre 2019

Les fameuses 108 heures que doivent effectuer les enseignants du premier degré en plus de leurs 24 heures d’enseignement sont intégrées dans leur temps de service.
Il est important de se souvenir qu’elles se répartissent déjà de manière très précise :

  • 60 heures sont consacrées aux activités pédagogiques complémentaires
  • 24 heures sont consacrées aux conseils de maîtres, de cycle, aux réunions école/collège, aux rencontres avec les parents et au suivi de la scolarisation des élèves porteur de handicap.
  • 18 heures sont consacrées à la formation continue.
  • 6 heures à la participation aux conseils d’école.

Nous, enseignant.e.s, direct.eurs.rices constatons chaque année que le temps imparti à toutes ces tâches est largement insuffisant et qu’il est impossible d’en rajouter encore dans ces 108 heures déjà bien occupées. Mais l’administration fait l’autruche, elle compte sur la conscience professionnelle des personnels, sur leur bonne volonté et continue à en demander toujours plus jusqu’à épuisement des collègues…sans parler des deux demi journées à effectuer avant les vacances de Toussaint en rattrapage de la journée de solidarité alors que les collègues ont déjà l’impression d’en faire trop.

Cette année, ce sont dans certaines circonscriptions des heures de formation au-delà des 18 heures inscrites dans le cadre légal, ce sont 3 heures de réunion d’organisation entre enseignants et AESH, imposées par l’administration. Et la liste peut encore s’allonger.

Sud   éducation appelle à noter scrupuleusement votre temps de travail afin de refuser le travail gratuit.


Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
3012er degré du Finistère">3456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123