Stress, réformes, pressions, conditions de travail, ras le bol : Grève jeudi 21 janvier !

Journal de janvier 2010
samedi 16 janvier 2010

 Les articles

Mastérisation

Le recrutement par concours après obtention d’un master (bac+5) s’organise alors que la formation professionnelle disparaît. L’allongement des études universitaires non payées pénalisera les étudiants socialement les moins favorisés et la surcharge de travail en deuxième année de master pénalisera les étudiants salariés.

Le lycée à l’heure libérale

Diminution des horaires globaux, suppressions des dédoublements, suppression d’options, mise en concurrence entre établissements, entre disciplines voire entre collègues... Dans le même temps, grâce à l’autonomie des établissements et aux prérogatives des chefs d’établissements, le gouvernement veut créer une hiérarchie intermédiaire de professeurs (conseil pédagogique) et multiplier des tâches intégrées au service (aide) ou effectuées en heures sup. (tutorat, orientation).

L’école en miettes

L’État se désengage de ses missions, déléguant hors de l’école ce qu’elle devrait assurer pour tous : remplacement des RASED par un soutien individualisé en dehors de l’horaire scolaire ou pendant les vacances. Dans le même temps, le marché du « rattrapage scolaire » explose. Ces mesures constituent un handicap supplémentaire pour les élèves des milieux populaires. Le pilotage par l’évaluation fait peser une menace lourde sur le système éducatif, en instaurant un outil de mesure des résultats qui va permettre une concurrence entre les écoles, et à terme, avec la disparition de la carte scolaire, la transformation de l’école en un vaste marché. Face à la politique du gouvernement et aux idées de ceux qui le soutiennent, c’est toute l’école publique et laïque qui est en danger alors que l’enseignement privé voit plus que doubler le nombre de postes à ses concours.

C’est toute la fonction publique qui est attaquée !

Avec la RGPP (révision générale des politiques publiques), la RéATE (réforme de l’administration territoriale de l’Etat), la réforme Territoriale, la loi Bachelot HPST (Hôpital, Patients, Santé, territoires), ce sont des milliers de suppressions de postes. ce sera un service public obligatoirement rendu au rabais, pour les citoyens. Un poste de fonctionnaire en moins, c’est …un facteur en moins, une infirmière en moins, un enseignant en moins ou un agent des impôts chargé de traquer la fraude fiscale en moins ?

Lorsque Sarkozy affirme qu’il faut travailler plus pour gagner plus, il sait que depuis des années les fonctionnaires travaillent beaucoup plus mais qu’ils ont tout de même perdu plus de 9 % de pouvoir d’achat !

Face à cela, nous savons que la seule journée de grève du 21 janvier ne suffira pas. Aussi à SUD   éducation, nous oeuvrons pour que cette journée de mobilisation concernant l’ensemble de la fonction publique présente plus de perspectives que la journée du 24 novembre.

 Tou-te-s en grève jeudi 21 janvier

[| Rassemblement à 10h30 à Brest (place de la Liberté), Quimper (place de la Résistance) et Morlaix (sous préfecture)|]


Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois