Réforme du bac et E3C (épreuves communes de contrôle continu) : quand la précipitation confine à la panique ...

vendredi 15 novembre 2019

Dans un courriel du 8 octobre 2019, le Secrétaire général de l’Académie de Rennes écrivait : « Le groupe de travail sur la réforme du baccalauréat du 8 novembre 2019 a été programmé à une date qui ne me permettrait pas de vous exposer tous les éléments de ce dossier. Aussi, je souhaite la reporter en décembre [...]. Le groupe de travail se tiendra le mardi 3 décembre à 9h30 au rectorat de Rennes ».

L’organisation chaotique des E3C

Les épreuves communes de contrôle continu, dites E3C, s’organisent en trois sessions : au deuxième et troisième trimestre de l’année de première et au deuxième trimestre de l’année de terminale. Elles sont censées être anonymes mais on a du mal à voir comment l’organiser matériellement avec les mêmes moyens humains ! Les examinateurs-trices aux épreuves orales ne sont donc pas censées être les enseignant-e-s de l’ élève. Les notes obtenues aux E3C ne peuvent pas être prises en compte dans les notes des bulletins trimestriels : les trimestres avec les sessions d’ E3C risquent d’être démentiels en termes de nombre d’évaluations ! Les élèves passeront leur temps à être évalués et les profs passeront le leur à corriger au détriment des enseignements. Pour les élèves qui ne seraient pas dans des conditions dites “normales” de scolarisation, des sessions d’ E3C seront organisées à chaque fin d’année de cycle terminal. L’organisation des épreuves d’ E3C risque d’être ubuesque : elles sont censées se dérouler « dans la mesure du possible dans le cadre des emplois du temps normaux » en évitant de banaliser plusieurs jours pour l’ épreuve. Les établissements peuvent se coordonner pour organiser les épreuves en commun. Alors que le ministère annonçait vouloir simplifier l’organisation du bac, on ne peut que constater la désorganisation et la surcharge de travail que cette précaution va entraîner !

Des banque des sujets non encore disponibles

Dans chaque établissement les sujets seront choisis parmi ceux de la banque nationale par des professeur-e-s désignés par les chef-fe-s d’établissement. Le choix est guidé par les progressions et les apprentissages localement mis en œuvre. Les sujets de la banque nationale ne pourront pas être modifiés. Malgré cette dernière précision, c’est clairement un choix très local des sujets d’épreuves communes qui sera fait détruisant un peu plus le caractère national de l’ examen. Le ministre Blanquer a écrit que le baccalauréat allait être remusclé, mais essentiellement sous les angles du stress pour les élèves et de l’augmentation de la charge de travail des enseignants. Quant à sonvchoix de l’adjectif « simplifié »(! ), ce deuxième qualificatif laisse pantois tant l’ usine à gaz que représente cette nouvelle mouture du bac nous semble aux antipodes de l’idée de simplification. Le tout organisé dans la plus grande précipitation et à marche forcée. L’idéal pour mettre les élèves en situation de réussite et les équipes pédagogiques en situation de pouvoir les y aider ...


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345