Si on ne part pas en stage, on reste dans sa classe !

jeudi 25 mars 2010

Si on ne part pas en stage,

on reste dans sa classe !

Pour des raisons budgétaires, Mme l’Inspecteur d’Académie vient d’annuler les stages longs de formation continue. Cependant les collègues prévus sur ces stages devront laisser leur classe à un ou une PE2 qui y effectuera son deuxième stage en responsabilité.

A Sud   Education 29 nous appelons les collègues titulaires à refuser cette situation. Pourquoi ?

  • Parce que le contrat a été rompu par l’administration. Celle-ci a assuré des collègues de leur départ en stage il y a quelques mois et au dernier moment le leur refuse.
  • Parce que ce n’est pas aux collègues d’assumer les restrictions budgétaires de l’administration.
  • Parce qu’il ne faut pas céder à la tentative de culpabilisation de l’administration concernant le fait que les PE2 doivent obligatoirement effectuer leur stage en responsabilité. « Si le collègue titulaire ne laisse pas sa classe, c’est le PE2 qui est pénalisé ». C’est faux ! Si le PE2 n’a pas de terrain de stage ce n’est du ressort ni de l’un, ni de l’autre, et cela ne pourra leur être reproché …

De plus dans la perspective de la réforme de la formation à la rentrée prochaine, l’IA   en urgence essaie de trouver des classes d’accueil et des classes de stage pour :

  • Les PE1 doublants, qui doivent effectuer un stage en responsabilité de deux semaines. Cela se fera dans la classe d’un enseignant MAT   (Maître d’Accueil Temporaire) qui se verra libéré de sa classe sans rémunération particulière.
  • Les candidats hors IUFM  , qui peuvent effectuer un stage de pratique accompagnée de quinze jours. Pour ces derniers, le MAT   recevra 22,94€ (à Sud   Education 29 nous pensons que cela devrait plutôt être du crédit temps par étudiant et par semaine).

L’IA  , à cours de solutions, propose également à des enseignants non MAT   de prêter leur classe ou d’assurer le suivi de pratique accompagnée…

Ces étudiants stagiaires recevront 1400 € pour quinze jours de stage. Cela peut paraître beaucoup, mais il faut savoir qu’ils seront en poste dans une classe dès l’obtention de leur concours, sans effectuer d’année de PE2. Au lieu de les former et les payer pendant un an comme fonctionnaires stagiaires l’état leur offre –généreusement- 1400 € pour 15 jours de formation… Voilà une bien curieuse façon de combattre le chômage des jeunes !

Il est mis une pression énorme sur les MAT   ou des enseignants non MAT  , pour qu’ils rentrent dans ces deux dispositifs. Et tout cela afin de permettre à terme le démantèlement de la formation initiale !

L’Education nationale ne veut plus assurer la formation professionnelle initiale et continue des enseignants.

[*Pour toutes ces raisons SUD   EDUCATION appelle les personnels :*]

- à ne pas céder à la tentative de culpabilisation de l’administration.

  • à refuser de laisser leur classe dans tous les cas énoncés ci-dessus.
  • à discuter en conseil des maîtres et à proposer en conseil d’école la motion ci jointe.

SUD   EDUCATION 29 apportera son soutien à l’ensemble des collègues qui feront ces choix.


Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456