A pied, à la nage ou en vélo ? Tous les itinérants dans la même galère !

mardi 20 avril 2010

Les enseignants du collège des îles du Ponant en colère

Ils attendent depuis la rentrée de septembre le remboursement de leurs frais de déplacements. Certains collègues se rendent sur plusieurs îles chaque semaine, les frais pouvant atteindre jusqu’à 800 euros par mois !!

16 collègues sont concernés sur les 30 professeurs travaillant dans les îles. Il faut savoir que les personnels vacataires, quant à eux, du fait de leur statut, ne peuvent même pas prétendre à ces remboursements !

Le système rame depuis la nouvelle procédure informatique appelée Ulysse, mise en place à la rentrée. L’inquiétude grandit, l’Administration contactée promet pourtant de débloquer la situation...

Mais les mois passent et la colère monte : les collègues qui en ont assez (et on les comprend) promettent de durcir le ton et d’entamer des actions spectaculaires s’ils n’obtiennent pas enfin ce qui leur est dû.

Quand ils seront vraiment à sec et en auront assez de ramer, faudra-t-il qu’ils se rendent à la nage sur leur lieu de travail ? L’Administration va-t-elle encore longtemps les mener en bateau ?

Et le sort des autres itinérants ?

Pour ce qui est enseignants du Rased, des itinérants langues, des eatice, des conseillers pédagogiques, des maîtres-référents... la situation est la même. Pour la plupart de ces collègues aucun versement n’a été fait depuis le mois de mars 2009 !

C’est comme si on demandait à un facteur d’aller distribuer son courrier avec sa voiture personnelle sans aucun remboursement de carburant.

Pour montrer leur mécontentement, ces collègues ont défilé symboliquement à vélo devant l’Inspection Académique à Quimper le mercredi 24 mars.

Jusqu’à quand l’Administration va-t-elle continuer à traiter le personnel avec un tel mépris et si peu de reconnaissance pour le travail effectué ?

Il est bien dommage que l’IA   ne prenne pas pour exemple le remboursement des frais de déplacements des élus syndicaux, dont ceux de SUD   éducation, qui sont toujours remboursés rubis sur l’ongle et qui n’ont besoin ni vélo ni palmes (académiques) pour se rendre en commission paritaire.

Et si l’ensemble des itinérants décidait de ne plus rouler du tout ?

SUD   éducation apporte son soutien à ces collègues lésés et les aidera dans leurs démarches, afin qu’ils obtiennent enfin réparation.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois