Demi-groupes d’urgence pour éviter un nouveau confinement - Tou.te.s en grève mardi 10 novembre

jeudi 5 novembre 2020

Alors que l’improvisation ministérielle bat son plein, et que les personnels ne se sont jamais sentis aussi isolés sur le terrain, il est temps de trouver un nouveau souffle collectif.
Depuis lundi, des collègues ont déjà fait germer des grèves locales dans leurs établissements pour protester contre la forme inepte de l’hommage à Samuel Paty voulue par Blanquer, et contre les conditions sanitaires qui ne sont pas garanties pour assurer la sécurité des personnels et des élèves.

Un virus de classe ?

Il ne s’agit pas ici de contester le confinement exhorté par les experts médicaux et épidémiologistes. Mais les mesures de semi confinement, ce couvre feu social et culturel, sont l’aboutissement de l’incurie du gouvernement. Il s’est refusé à prendre les mesures adéquates de financement des services publics (de santé, éducatif, ...) en temps et en heure. Quant au bilan du printemps, on mesure à quel point les modalités du confinement ont révélé mais aussi aggravé les inégalités sociales. Des aides qui ont bénéficié avant tout aux plus grosses entreprises, des classes populaires touchées par une surmortalité, des riches plus riches, des pauvres toujours plus pauvres !

Blanquer et les dédoublements

Le dédoublement des classes, une urgence sanitaire et pédagogique !

Nous avons alerté au printemps sur le décrochage d’un certain nombre de nos élèves malgré le dispositif de "continuité pédagogique". Les écoles, collèges et lycées doivent rester ouverts le plus longtemps possible. Or, nos classes surchargées sont des espaces confinés. Dédoubler toutes les classes favoriserait le respect des gestes barrières et éviterait qu’écoles et établissements ne deviennent des foyers de contamination qu’on soit obligé de fermer. Cela doit être fait immédiatement pour s’épargner un nouveau confinement scolaire, tellement injuste pour les élèves et en particulier pour les plus en difficulté ! Ce dédoublement permet aux élèves de rester dans une dynamique de travail même avec des emplois du temps allégés. Et n’a pas vocation à accroître la charge de travail des enseignant.e.s. C’est le rejet de cette option de dédoublement qui est en partie responsable du port du masque obligatoire pour les plus jeunes élèves. Si le ministre ne veut plus en entendre parler, c’était pourtant lui qui nous assurait l’année dernière que cette mesure serait mise en place à la rentrée dans le cas où le virus serait toujours présent…
Limiter le nombre d’élèves au sein d’un groupe, c’est protéger les personnels, les élèves et leurs familles. C’est indispensable.
Soyons donc nombreux.ses en grève mardi pour discuter, sur nos lieux de travail, des protocoles sanitaires et exiger du Ministre Blanquer le dédoublement de toutes les classes.

A année exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

Au-delà des dédoublements, pour pouvoir faire face à la crise sanitaire il aurait fallu il y a quelques mois (et il faut toujours) créer des postes et ouvrir des locaux pour baisser les effectifs pour éviter la promiscuité. Pour cela, il faut immédiatement admettre comme fonctionnaires les candidat-e-s sur les listes complémentaires et les admissibles aux concours internes. Il faut un plan d’urgence pour l’éducation, comme le revendique SUD éducation depuis le printemps !

Il nous faut agir maintenant pour assurer la réussite de nos élèves, tout en respectant la sécurité de toutes et tous.

Mardi 10 novembre doit être un temps fort pour se faire entendre pour obtenir les dédoublements et un véritable plan d’urgence pour l’éducation ! Il nous faut agir maintenant pour assurer la réussite de nos élèves, tout en respectant la sécurité de toutes et tous.
SUD Éducation invite les personnels à se réunir sur leur lieu de travail pour construire collectivement des mouvements locaux, et rappelle qu’un préavis de grève court en permanence pour couvrir les grèves initiées au sein des établissements.
Les collègues du premier degré peuvent envoyer au secrétariat de leur circonscription le modèle de déclaration individuelle d’intention de faire grève qui se trouve en ligne ici.
La déclaration sera à envoyer au plus tard samedi par voie électronique.

Masqué·e·s,
mais pas bâillonné·e·s.
Confiné·e·s,
mais uni·e·s !

Dernière minute

Si Blanquer vient, face à la mobilisation des jeunes, de lâcher sur le dédoublement au lycée, notre revendication vaut tout autant dans les écoles et les collèges dans lesquels les classes sont quasi aussi chargées !


Agenda

<<

2022

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois