L’incompétence de Blanquer n’est pas « peu de chose »

jeudi 25 mars 2021
par  sudeducation29

Il ne se passe pas une semaine sans que notre ministre ne livre de nouvelles preuves de son incompétence. Alors que l’épidémiologiste Arnaud Fontanet affirmait au JDD «  qu’être parent de collégiens et lycéens augmentait de 30% le risque de contamination au covid-19  », Blanquer rétorquait qu’assumer « ce risque [était], pour les parents peu de chose comparé à la déscolarisation ». Les parents à risque craignant pour leur vie alors que les moyens n’ont pas été donnés aux établissements de freiner efficacement la propagation du virus, apprécieront cette culpabilisation blanquerienne.

Taux d’incidence, taux de positivité : Blanquer confond tout !

La séquence a beaucoup tourné sur les réseaux : sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, Blanquer affirmait, très fier, « un taux de contamination en moyenne d’environ 0,5% », et Bourdin de lui faire dire, bon gré mal gré, que ce taux était supérieur au reste de la population, et que le virus circulait bel et bien dans les écoles. Sur LCI dimanche, le ministre poursuivait en se lançant dans une définition erronée du taux d’incidence comme « le nombre de personnes positives sur le nombre de personnes testées ».

En réalité, le taux d’incidence correspond au nombre de personnes positives rapporté à la taille de la population. Le taux de positivité, quant à lui, désigne le pourcentage de personnes positives parmi les personnes testées. Les 0,5% avancés par Blanquer correspondent au taux de positivité des tests salivaires pratiqués dans les établissements du premier degré.

De telles confusions montrent l’impréparation de Blanquer qui, trop occupé à réfléchir aux meilleurs éléments de langage à même de faire passer ses mensonges, ne maîtrise même pas les termes du débat !

Sans moyens supplémentaires, on va « dans le mur »

L’expression n’est pas de Sud, mais de l’épidémiologiste Dominique Costagliola, qui comme nous, estime que les contaminations en milieu scolaire ont été niées. Les taux d’incidence ont, ces derniers jours, connus une hausse importante chez les 0-9 ans, et encore plus chez les 10-19 ans. Bien sûr, la réalité n’est pas la même selon les départements, et si l’Île de France est de nouveau submergée par le virus, le Finistère connaît un taux d’incidence bien plus faible. Néanmoins, l’expérience a montré l’importance de l’anticipation. Il faut agir tant qu’il en est encore temps, et cela implique des moyens supplémentaires. Depuis le début de la crise sanitaire, Sud réclame un plan d’urgence pour l’éducation, comprenant, entre autres, des recrutements en nombre, un investissement massif dans le bâti scolaire et les équipements anti-covid (capteurs de CO2, dispositifs de ventilation...), la mise en place d’une médecine de prévention et scolaire efficiente par le biais de la création de postes suffisants, et un aménagement des programmes.


Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois