Blanquer et son Grenelle : toujours pas de vaccin contre le baratin !

samedi 29 mai 2021

PDF - 759.5 ko
Journal mai 2021

- [Actualité] : Élèves sans-papiers : des devoirs avant des droits ?
- [1er degré] : 1er degré et gestion du Covid, pour les remplacements, c’est Tintin
- [International] : Soutenons la résistance palestinienne
- [Actualité] : Précarité : Victoire des femmes de chambre de l’hôtel Ibis Batignolles
- [Actualité] : AESH : Le mépris a assez duré !


Édito

À l’issue de la vaste opération de communication du ministère que constituait le Grenelle de l’éducation, Jean­-Michel Blanquer a annoncé une enveloppe de 700 millions pour 2022, dédiée à la revalorisation salariale des enseignant∙e∙s. Mais ce chiffre est trompeur : 100 millions sont consacrés aux mesures déjà annoncées, et 200 millions à la protection sociale, ce qui laisse 400 millions pour de nouvelles mesures. Au ministère, on précise aussi que « la priorité reste donnée aux débuts de carrière de manière à rendre attractif le métier d’enseignant ». Cet argent comporte notamment la fameuse prime informatique de 150 euros, dont nous avons déjà parlé dans nos colonnes.

Des annonces insuffisantes...

Par rapport au nombre d’enseignant∙e∙s et au retard pris dans leur juste rémunération causé par le gel du point d’indice, 400 millions, c’est très peu. D’autant que rien ne dit que ces 400 millions arriveront intégralement dans la poche des personnels... Blanquer se targuait de vouloir être celui qui acterait une revalorisation historique du métier d’enseignant∙e... Encore raté !

...ou navrantes

L’éducation nationale a le chic pour trouver des noms figurés pour ses « géniales » innovations. Le dernier en date : "Préau", une sorte de comité d’entreprise du ministère qui proposera des réductions aux personnels. Nous pourrons ainsi nous abonner à une salle de sport à prix réduit, recevoir des coffrets loisirs, etc. Ce genre de pratique est déjà bien installé dans le secteur privé et nous ne sommes pas autrement surpris de le voir arriver dans l’Education Nationale... Mais redisons le : le meilleur moyen d’améliorer le pouvoir d’achat des salarié∙e∙s, c’est d’augmenter le montant en bas de leur fiche de paie ! À commencer par les plus précaires dont les salaires se situent souvent sous le seuil de pauvreté : AESH, AED, contractuel.les : tou∙te∙s les grand∙e∙s oublié∙e∙s des annonces blanquériennes.

Un baromètre du bien être au travail

Alors que les personnels supportent, depuis le début de la pandémie, des conditions de travail terribles, Blanquer se décide à installer un « Baromètre du bien être au travail » en juin. Quel culot ! Les outils pour analyser les conditions de travail des personnels ne manquent pas à qui souhaite le faire (fiche RSST, dialogue social...). Derrière ces effets d’annonce, les personnels sont toujours sous pression, avec ou sans baromètre !


Agenda

<<

2021

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois