Grand oral : un échec annoncé, une impréparation à toute épreuve

mercredi 30 juin 2021

Le fiasco de l’épreuve du grand oral, vitrine de la réforme du bac voulue par Blanquer, témoigne de l’impréparation du ministère et des académies. Les convocations ont été communiquées très tardivement aux personnels, parfois après le début des épreuves. Elles occasionnent des déplacements importants de nombreux personnels loin de leur lieu d’affectation alors qu’un centre d’examen se trouve plus près.

Certain·e·s professeur·e·s de français et de philosophie se sont vu·e·s convoqué·e·s au grand oral alors qu’ils·elles étaient déjà convoqué·e·s aux oraux des épreuves anticipées de français ou avaient plus de 150 copies à corriger ! Souvent, la constitution même des jurys pose problème : lorsqu’il manque un· enseignant·e dans la spécialité choisie par un·e candidat·e. Des ajustements de dernière minute ont dû être mis en œuvre. Il en a résulté des compositions de jury illégales et inadaptées pédagogiquement (professeur·e·s de collège ou n’enseignant pas en terminale, stagiaires...).

Une épreuve inégalitaire

Aucune mesure n’a été prise par le ministère pour préparer efficacement les candidat·e·s à cette épreuve. Celle-ci se révèle, comme on pouvait s’y attendre, particulièrement inégalitaire. Blanquer s’en défendait en disant qu’il allait lutter contre les inégalités sociales en imposant l’apprentissage du « bien parler ». Mais la définition du « bien parler » actuelle, « qui exclue la variation socio-/geo-/chronolinguistique (le registre populaire, les accents et régionalismes, le parler jeune) est justement ce par quoi passe aujourd’hui une bonne partie de la distinction sociale et donc des inégalités » comme le soulignait Monté dans ce tweet.

La survalorisation des éléments rhétoriques, de la maîtrise du langage conduit à favoriser les candidat·e·s des classes supérieures et les garçons au détriment des candidat·e·s femmes et issu·e·s des classes populaires.

SUD éducation et d’autres organisations syndicales revendiquent depuis plusieurs mois la suppression de cette épreuve, qui n’est que le reflet de l’obsession de Blanquer pour une réforme du bac et du lycée taillée sur mesure pour le tri social.

Dans ces circonstances, SUD éducation invite les personnels à se réunir et discuter des modalités d’actions qui leur semblent adaptées et rappelle que son préavis de grève est à la disposition des personnels.


Agenda

<<

2021

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois