Réforme de la classe de seconde : Une rentrée plus que difficile

mercredi 22 septembre 2010

La réforme de la classe de seconde et la politique de suppression de postes (16000 cette année) ont provoqué, lors de la rentrée les difficultés que nous avions prévues et que le Ministre n’avait pas voulu entendre et ne veut pas voir. Pour ne parler que de la seconde, on constate :

  • des effectifs par classe qui donnent le vertige (38 élèves dans les 5 secondes du lycée de l’Harteloire à Brest).
  • « l’accompagnement personnalisé » a été confié à des enseignants pas forcément volontaires, parfois en Heures Supplémentaires, et surtout sans formation prévue. En effet, ce temps ne doit pas se transformer en « aide aux devoirs ». Par ailleurs, l’aspect « personnalisé » de cette séquence fait sourire (jaune) quand on sait que les effectifs peuvent tourner jusqu’à la vingtaine !
  • « les enseignements d’exploration », qui ont permis des réductions considérables des DGH  , ont provoqué, pour des raisons d’alignement, des emplois du temps catastrophiques pour certains (journées de 9H00, pause méridienne d’1/2 heure, etc...)

Cela fait peur quand on sait que les consignes ministérielles visaient à mettre les moyens sur le lycée pour que la réforme se mette en place dans les meilleures conditions, au détriment du 1er degré et surtout du collège selon un rapport interne proprement inquiétant de l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR  ) publié par Médiapart et consultable ici.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois