Après le succès de jeudi dernier, des annonces largement insuffisantes : il va encore falloir se faire entendre

dimanche 16 janvier 2022
par  sudeducation29

Avec 3000 manifestant·e·s dans le Finistère pour environ 10 000 salarié·e·s de l’Education nationale, la grève du jeudi 13 janvier a été une réussite incontestable, localement comme nationalement. Pour profiter de la dynamique de cette journée, et parce que la réponse du gouvernement est très insuffisante pour répondre aux besoins, l’intersyndicale FSU/CGT/FO/SUD a décidé d’appeler à une « nouvelle journée de mobilisation pouvant aller jusqu’à la grève » (cf l’appel joint à l’article, ci-dessous).

Un préavis de grève jeudi 20 pour couvrir tous les personnels

La Fédération SUD éducation fait le choix d’appeler à la grève jeudi 20 janvier appuyant ainsi les demandes de plusieurs AG à travers le pays. Dans le Finistère, un préavis a été déposé et il couvrira tous les personnels qui souhaitent faire grève. Nous les invitions à nous rejoindre dans nos locaux à Brest et à Quimper (le matin ou l’après midi) pour préparer ensemble la suite de la mobilisation.

Par ailleurs, l’intersyndicale FSU/CGT/FO/SUD du Finistère propose aux personnels de se réunir à Brest, Quimper et Morlaix la veille, le mercredi 19 dans l’après midi, pour échanger sur la situation dans nos établissements (les heures et lieux seront communiqués ultérieurement).

Car les annonces faites par le Premier ministre et le ministre ne répondent pas aux revendications.

Depuis des mois, nous exigeons :

- des recrutements immédiats pour faire face aux besoins en termes de remplacements (et pas seulement par le recours aux listes complémentaires), - une dotation de protection en quantités suffisantes - le report des épreuves de spécialités en terminale et l’annulation des évaluations de mi-CP, - un collectif budgétaire pour donner des moyens à l’éducation, tant en termes de recrutements que salariaux.

Il est désormais urgent de procéder à des augmentations de salaires pour tous les personnels, à commencer par les moins bien rémunérés. Comme les AED et les AESH qui sont projeté⋅e·s en première ligne face à la crise. Ça sera l’objet de notre mobilisation le 27 janvier

Quant aux dotations d’heures (DGH) qui tombent ces derniers jours dans les établissements du 2nd degré, elles sont catastrophiques. Elles vont conduire à des fermetures de classes et de sections. Et inéluctablement à des effectifs encore plus chargés dans les classes.

Au-delà de ces revendications, SUD éducation réclame la démission de M. Blanquer, et l’a fait de nouveau jeudi 13 janvier en réunion face au Premier ministre. Son inconséquence et son autoritarisme ont achevé de le discréditer aux yeux des personnels d’éducation.


Documents joints

Appel intersyndical FSU, CGT, FO, SUD

Agenda

<<

2022

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois