Non renouvellement des Aesh victimes de maladie

Audience quasi stérile à l’inspection académique
samedi 16 juillet 2022

Les syndicats de l’Éducation nationale (SUD, FSU, CNT, CGT, FO, CFDT, et UNSA excusé) ont donc été reçus en audience mercredi 13 juillet par tout le staff de l’inspection académique.

Nous avons dénoncé le coté inique, discriminatoire, voire illégal (une piste à creuser) de ces décisions de non reconduction qui frappent les plus précaires. Car c’est bien parce que les Aesh sont en Cdd que l’employeur peut s’arroger le droit de ne pas les renouveler sous prétexte d’absences pour maladie, quand bien même celles ci seraient parfaitement justifiées puisque pour se soigner.

Et nous avons fait part de notre colère devant la violence de la procédure de non reconduction. L’employeur demande à des personnels qui gagnent 800 euros/mois de traverser le département, à leur frais, pour se voir reçu.es au cours d’un entretien expéditif, au cours duquel, parfois, on ne leur permet même pas d’exposer leurs arguments. La lettre de non reconduction est déjà prête sur le bureau. Voilà comment on remercie les Aesh pour leurs années de bons et loyaux services auprès des élèves handicapés. En 5 minutes. "Vous êtes malade, vous avez été absente, c’est terminé, nous n’avons plus besoin de vous". "Au revoir madame, au suivant". Nous avons au moins obtenu le fait que les frais de déplacement soient pris en charge par l’employeur !

Au delà du discours empathique de la secrétaire générale comme quoi, "ça n’était pas de décisions faciles à prendre", et "qu’eux/elles mêmes ne dormaient pas forcément bien toutes les nuits après ça", nous avons aussi été confronté.es à un discours de l’IEN 1er degré comme quoi, "c’est l’intérêt des élèves qui primait avant tout". Mais ce que nous entendions derrière ses propos, c’était une approche froide, comptable et inhumaine, comme quoi réemployer des personnels qui pouvaient de nouveau être arrêtées, ça n’était pas "rentable". Parce que de fait, l’Éducation nationale n’a pas de corps de remplaçant.es pour les Aesh absent.es. Et fatalement, ce sont les élèves qui pâtiraient des absences à venir.

Mais la faute à qui en vrai ? Certainement pas aux personnes qui n’ont pas choisi de vivre avec cette maladie qu’est le cancer. Et qui pourtant aujourd’hui sont les victimes de cette politique ignoble mais prétendument rationnelle au regard "des finances publiques". Mais où est l’humain là-dedans ?

(la pétition est toujours en ligne et elle rencontre un écho très important avec plus de 30.000 signatures)


Agenda

<<

2022

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois