La transparence n’est pas de mise à l’IA

1er degré
mardi 18 janvier 2011

En démocratie, il appartient aux électeurs de valider ou de sanctionner les choix économiques et sociaux d’une politique gouvernementale au cours des scrutins électoraux qui rythment la vie politique.

Report du CTP   après les élections

Or, l’Inspectrice d’académie du Finistère a décidé de reporter le CTP   (Comité technique paritaire) après les élections cantonales de mars prochain. Le CTP   est une instance importante où sont annoncées les ouvertures et les fermetures de classes. En retardant la tenue de ce CTP   au lendemain du 2nd tour de scrutin, l’Inspectrice d’académie prive les électeurs de pouvoir juger des conséquences de la politique en cours, comme par exemple les effets concrets du dogme présidentiel du “non remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite".

Concrètement, dans l’académie de Rennes, c’est 137 postes qui seront fermés à la rentrée alors qu’au contraire, c’est de centaines d’ouvertures de postes dont le service public d’éducation a besoin pour absorber les hausses d’effectifs en collège, pour faire baisser les effectifs par classe en primaire, pour prendre en charge les élèves en difficulté, pour scolariser les 2/3 ans, pour offrir aux collégiens et lycéens une carte de formation riche et plurielle.

Cette année encore, la carte scolaire ne sera ni concertée, ni transparente. SUD   éducation dénonce un déni de démocratie. Non, les fermetures de classes ne relèvent pas le fait du prince et l’Inspectrice d’académie n’est pas au dessus de la démocratie : elle a des comptes à rendre aux électeurs qui sont aussi les usagers du service public.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois