Collèges : le ministre hors-sujet !

jeudi 5 janvier 2023

Rien ne change au ministère, Pap N’Diaye fait fi des dégâts causés par les réformes libérales et annonce des mesures qui ne peuvent que déstabiliser davantage les écoles et collèges.

La généralisation de "devoirs faits" et le recours aux professeur·es des écoles pour une heure hebdomadaire d’"approfondissement" en français et en maths au collège est annoncée alors que la suppression de 1000 postes en primaire et 500 en collège est prévue à la rentrée 2023. 

On sait que le dispositif "devoirs faits" a largement aspiré les crédits initialement alloués à d’autres projets construits par les équipes pour répondre aux difficultés spécifiques des élèves. Ce n’est que sur le temps de classe et à partir d’une baisse des effectifs qu’elles peuvent être prises en charge. La lutte contre les inégalités et les difficultés scolaires ne doit pas dépendre de dispositifs reposant sur des missions supplémentaires, surtout quand on connaît l’importance des services des personnels dont peu d’entre eux sont en capacité d’augmenter leur temps de travail. 
De plus, aucun temps de concertation entre collègues des écoles et collèges n’est prévu, pas plus qu’une prise en charge des frais de déplacements inhérents. 
Pendant qu’on supprime 1000 postes à l’école, tout donne à penser que la promesse de revalorisation des personnels se résumera à une escalade d’heures supplémentaires. 

Alors que la comparaison avec les autres pays de l’OCDE révèle qu’en France les classes sont bien plus chargées et les enseignant·es moins bien payé·es qu’ailleurs, le ministre fait comme si rien n’avait permis de prévoir l’ampleur des difficultés scolaires actuelles. 

Il est bien à l’image du président Macron pour qui, et malgré toutes les alertes renouvelées de longue date, rien n’aurait permis de prévoir l’ampleur des catastrophes climatiques de 2022.


Agenda

Array

<<

2024

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois