Des remises en cause inquiétantes

mercredi 23 février 2011

Au CA du lycée de Morlaix, alors que les enseignants dénonçaient le nombre d’heures supplémentaires imposées dans la DGH  , le Proviseur a pointé du doigt le nombre d’heures de 1re chaire (une décharge d’une heure lié au travail en classe de 1re ou de terminale) et le nombre d’heures pondérées (en BTS  , 1 heure devant élève compte 1H15). Cette mise en parallèle est proprement scandaleuse, c’est une remise en cause inacceptable de dispositions statutaires. D’autant que renoncer à ce « privilège » supprimerait des emplois alors que renoncer aux heures supplémentaires en créerait !

Par ailleurs, les enseignants demandant des temps partiels sont culpabilisés : il affirme que les temps partiels génèrent de la précarité puisqu’ils sont remplacé par des postes précaires (contractuels, TZR, vacataires...). Outre l’indécence de comparer la précarité des TZR à celle des contractuels et vacataires, le Proviseur oublie que prendre un temps partiel, c’est avant tout partager son travail.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois