“Le changement, c’est maintenant” ? Ca dépend de nos mobilisations...

mercredi 16 mai 2012

  Sommaire  
journal mai 2012

 Les articles

Les élections présidentielles intervenues après des années de politique antisociale, raciste et xénophobe ont renforcé les tendances les plus réactionnaires de la société. Les suffrages portés sur la candidate du FN et aussi sur le Président sortant nous engagent tou-te-s à lutter avec encore plus de détermination pour contrer le retour des idéologies les plus nauséabondes et pour imposer des alternatives à cette société d’inégalités et de précarité qui désespère le plus grand nombre.

Retrouvons le chemin des luttes

Pendant ces 5 années, les mobilisations n’ont pas été absentes. Mais faute d’avoir créé le rapport de force pour faire plier un pouvoir résolu à ne rien concéder, elles ont été défaites à chaque fois sur l’essentiel. La résignation a fini par l’emporter chez beaucoup. Le changement de Président doit engager chacun-e à retrouver le chemin des luttes pour gagner. Comme nous l’avons déjà écrit, nous devons très vite réaffirmer que la rentrée 2012 dans l’Éducation nationale ne pourra se faire avec 15.000 postes en moins, et ce après la liquidation de plus de 50.000 postes ces dernières années. Nombre d’enfants des classes populaires sont les victimes assurées de ces politiques de régressions scolaires. Pour cela, nous pensons qu’il est important de se faire entendre avant les vacances d’été. Il y a urgence à faire savoir que nous avons des exigences vis à vis du nouveau gouvernement. Et que nous avons des choses à dire à celles et ceux qui postulent à siéger à l’Assemblée nationale. Oui, nous voulons une autre politique éducative qui cesse les attaques contre l’école publique. La saignée de postes doit être stoppée. Le droit à l’éducation pour tous doit être réaffirmé.

C’est pourquoi nous vous proposons
un rassemblement sous les fenêtres de l’Inspection académique de Quimper,
le mercredi 13 juin à 10h30.

D’urgence, nous exigeons :

  • la restitution des 14.000 postes supprimés
  • le retrait des textes sur l’évaluation des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation
  • la diminution de la part de service des professeurs stagiaires devant les élèves

Evaluations nationales : boycott, Individualisation, stigmatisation, bachotage, mensonge, ... : ces évaluations sont un outil de la politique de casse de l’Education nationale. (voir article).

  • Nous les combattons depuis leur mise en place. et nous appelons les personnels à ne pas les faire passer.

Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois