Un toit, c’est un droit !

vendredi 8 juin 2012

Depuis l’été dernier, à Brest, des personnes étrangères en demande de papiers, pour la plupart demandeuses d’asile politique, sont abandonnées à la rue, parfois avec des enfants. Ces personnes ne trouvent souvent pour dormir que le hall d’entrée de l’AFTAM (association mandatée pour accueillir et accompagner les demandeurs d’asile à leur arrivée à Brest).

Face à cette situation, des occupations de bâtiments publics ont eu lieu, avec les personnes concernées, pour exiger des logements. Pour l’instant, ces luttes ont toujours débouché sur une solution d’hébergement. Mais ces hébergements sont toujours précaires, de courte durée, et parfois loin de Brest.

Comme si cela ne suffisait pas, la préfecture du Finistère a annoncé la cessation du paiement des chambres d’hôtels à plus de 100 personnes qu’elle hébergeait. Ces personnes sont donc menacées d’être tout simplement mises à la rue jeudi 7 juin, comme c’était déjà le cas la semaine dernière.

En plus de maintenir des dizaines de personnes dans la précarité d’un hébergement en hôtel, renouvelé (ou non) de semaine en semaine, le préfet s’arroge le droit de faire le tri entre les familles qui mériteraient d’être hébergé-e-s et les personnes sans enfant.

L’Etat a l’obligation légale de loger les personnes demandeuses d’asile. SUD   éducation soutient ce combat.

Français ou étrangers, avec ou sans papier, le logement est un droit !

Casss papiers  , LDH, MRAP, Planning familial, FSU, Solidaires, UL CGT Brest, NPA, EE Les Verts, UDB, POI, PCF


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois