“Refondation de l’école” Concertation pipée...

jeudi 11 octobre 2012

PDF - 165.4 ko
journal octobre 2012

Les articles

- [*Billet d’humeur*] : Comment baisser son pantalon tout en se serrant la ceinture ?
- [*Actualité*] : Travail, transports et subventions
- [*2nd degré*] : Filière STI : Changement de discipline dans un grand bazar
- [*Actualité*] : Dernier rapport de l’OCDE : Le décrochage scolaire en France
- [*1er degré*] : Enquête ministérielle Debardieux : « Laissez-nous tranquilles ! »
- [*Syndicat*] : Adhérer, réadhérer... Un syndicat, c’est quoi ?
- [*Personnels*] : Enquête Souffrance au travail


Edito

Le ministre a annoncé le recrutement de "près de 40000 professeurs". Dans les faits, en tenant compte du remplacement normal des départs en retraite, 10000 postes seront réellement créés en 2013. véritable appel d’air après le démantèlement des années $arkozy, cette mesure reste pour autant insuffisante.

Pendant ce temps, les collègues effectuaient la pire rentrée avec 13000 suppressions de postes par rapport à 2011. Quant aux stagiaires, ils étaient placés dans des conditions d’exercice inadmissibles.

Déconcertante concertation

Ayrault et Peillon tout en consultant pendant des semaines les parents d’élèves, les responsables associatifs, les organisations représentatives des personnels, responsables associatifs, mouvements d’éducation populaire, collectivités territoriales, milieux économiques (mais pas les personnels euxmêmes  !) sur la " refondation de l’école " enchaînaient les déclarations politiques sans en attendre les résultats : rythmes scolaires, Contrat d’Avenir Professeurs, prévention et sécurité…. Dernier exemple en date : l’Etat et l’Association des régions de France ont signé le 12 septembre une déclaration commune pour le transfert aux Régions, entre autre, la carte des formations de l’enseignement professionnel et qui engage la décentralisation du service public d’orientation !

Le prétendu débat amorcé dans l’urgence n’a donc pas permis de remettre en cause les mesures les plus contestées de ces dernières années :
- la régionalisation de la formation
- la mastérisation du recrutement
- la mise en place du LPC
- la précarisation des personnels avec les Emplois d’Avenir
- les sanctions envers les personnels désobéisseurs

Alternance ou pas, le risque de démantèlement de l’école publique demeure ! Dans ses conditions, la traduction en actes de la concertation ne fait aucune illusion !

Pourtant, les conditions d’exercice du métier sont de plus en plus difficiles. Résultat, les personnels sont sous pression, les risques psychosociaux ne cessent d’augmenter.

Nous revendiquons une école publique de l’égalité des droits, une école émancipatrice !
Nous revendiquons :
- une véritable formation des stagiaires
- la résorption de la précarité par la titularisation de tous
- l’abandon de tout système de fichage

Les alternatives à l’école du tri et de l’austérité existent ! Plus que jamais, nous nous mobiliserons pour construire une autre école, une autre société.


Agenda

<<

2022

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois