“Refondons” la laïcité

vendredi 23 novembre 2012

La laïcité dans nos écoles est bien mal en point ! Chaque alternance amène sa loi, son texte, qui l’écorne chaque fois un peu plus. On en est arrivé au point où l’argent public se déverse à grands flots sur les écoles privées, confessionnelles dans leur immense majorité, tandis que l’école publique, asphyxiée, a été étranglée par le sarkozisme. (lire à ce propos l’excellent ouvrage de Eddy Khaldi : la République contre son école).

L’argent public pour l’école publique

C’est pourquoi il est urgent de refonder la laïcité sur un principe simple : l’argent public pour l’école publique, l’argent privé pour l’école privée.

Cela commence par l’abrogation du fameux article 89, véritable cadeau du sénateur Charasse aux écoles privées : les maires ont obligation de financer la scolarité des enfants de leur commune qui vont dans une école privée d’une autre commune !

Puis il faudra abolir les accords Kouchner avec le Vatican, qui reconnaissent les diplômes délivrés par l’église catholique. C’est une atteinte à la laïcité et à la Constitution, qui définit pour l’Etat le monopole de la collation des diplômes.

Puis il faudra abolir les accords Lang-Cloupet, signés entre 1992 et 1993, qui accordent aux écoles privées la prise en charge totale des salaires des personnels enseignants par l’Etat ! Puis il faudra abolir la loi Guermeur, qui sollicite les communes pour financer l’école privée, dont les enseignants jouiront des mêmes avantages de carrière que ceux du public.

Puis il faudra abolir la loi Debré, qui assure aux établissements privés un financement public tout en reconnaissant leur caractère « propre ».

Et évidemment, il faudra abolir le Concordat en Alsace-Lorraine : les membres du clergé y sont payés avec de l’argent public, ( pour exemple, un curé est à l’indice 672, salaire brut de 2592.80 euros mensuel !!!)

Plus de 3 milliards par an

Cela coûte plus de 3 milliards par an, auxquels il faut ajouter les salaires des enseignants du privé, 7 milliards ! Ces 10 milliards ne seraient-ils pas plus utiles dans les services publics ? Evidemment ! Monsieur Peillon veut refonder l’école  ? Nous disons chiche !

La véritable refondation

Car nous voulons autre chose qu’un détricotage à minima de quelques mesures sarkozystes, nous voulons une véritable refondation de l’école, qui jette à nouveau les bases d’une école publique pour tous, dans le respect de la justice, de l’égalité et de la laïcité. Et que ceux qui font un autre choix scolaire en assume les conséquences  !


Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois