Exit le jour de carence

lundi 18 mars 2013

Le gouvernement va abroger le jour de carence, institué l’an passé par la droite et fustigé par les syndicats. Il s’agit de faire un geste vis-à-vis des agents alors que la grogne monte sur le gel des salaires.

L’arbitrage, en suspens depuis six mois, est tombé.

Une inégalité public/privé ?

Comme le révèlent « Les Echos », après de longues hésitations, Matignon a donné son feu vert à l’abrogation du jour de carence sur les arrêts maladie des fonctionnaires, un dispositif instauré début 2012 par la droite et fustigé à l’époque par le PS. Cette mesure entrera en vigueur a priori au dernier trimestre de cette année. En vertu de ce dispositif, les 5,2 millions d’agents publics ne sont plus payés le premier jour de leur arrêt maladie. L’objectif du précédent gouvernement était de lutter contre un absentéisme en progrès continu et jugé abusif, sous couvert de réduire les inégalités avec le secteur privé, où trois jours de carence sont en place avant que la Sécurité sociale ne verse des indemnités maladie.

Abrogation d’une mesure injuste

Mais la comparaison est en réalité plus subtile : en vertu d’accords internes et de conventions, deux gros tiers des salariés du privé, selon les estimations, restent payés par leur employeur durant ces trois jours, au final indolores sur la fiche de paie, alors que les fonctionnaires subissent, eux, une perte sèche de revenus. Nous avions dénoncé cette injustice et réclamé à cor   et à cri la suppression de ce jour de carence, placée, avec les revalorisations salariales, en tête de nos revendications lors de la journée d’action du 31 janvier dernier.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois