Assistants d’éducation (ASEN) : Un pas en avant, deux pas en arrière

vendredi 7 juin 2013

Le gouvernement avait créé 2000 postes supplémentaires d’assistants d’éducation à la rentrée 2012. Pourtant, l’enveloppe budgétaire accordée aux établissements n’a pas augmenté en conséquence. Résultat : sur l’ensemble du territoire, les recteurs de certaines académies envisageraient de supprimer ... près de 2000 postes.

Le précédent gouvernement avait déjà supprimé beaucoup de postes d’ASEN  . Aujourd’hui les vies scolaires fonctionnent en flux tendu, asphyxiées par le manque de personnel. Cette annonce touche l’ensemble de la communauté éducative, les enfants ne seront plus en sécurité dans leur établissement, il n’y aura bientôt plus personne pour intervenir en cas de bagarres ou de blessures.

Plus d’élèves, moins de personnels

Pourtant, à la rentrée 2013, les établissements du second degré devraient accueillir 35 000 nouveaux élèves.

Les ASEN   sont des acteurs essentiels de la vie scolaire : surveillance des élèves durant les récréations, la pause déjeuner, les permanences… Les ASEN   sont aussi responsables des entrées et sorties des élèves. Leur première mission est donc de veiller à leur sécurité. Ils ont aussi un rôle pédagogique, ils organisent des ateliers culturels (théâtre, journal de l’établissement, initiation à l’astronomie) et sportifs. De plus le soir, après les heures de cours, certains ASEN   faisaient de l’accompagnement pédagogique pour aider les élèves en difficultés à faire leurs devoirs. Ce sont des emplois vitaux pour beaucoup d’étudiants.

Elèves et personnels ont besoin d’ASEN   en nombre suffisant ! Il en va de nos conditions de travail.


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301