Pour gagner, préparons la grève reconductible !

mercredi 22 septembre 2010

  Sommaire  
Journal de septembre 2010 N°1

 Les articles

  • [*Droit Syndical*] : Notation professionnelle du fonctionnaire : la carotte et le piston ?
  • [*2nd degré*] : Accueil des nouveaux enseignants : l’arnaque aux frais de déplacement
  • [*2nd degré*] : Comment faire pour que les profs d’allemand se sentent utiles...
  • [*2nd degré*] : Fermetures de CIO
  • [*1er degré*] : Lettre ouverte au maire de Brest : Fermetures d’écoles et dégâts collatéraux
  • [*1er degré*] : Grève du 7 : Coups de fils suspects dans les écoles
  • [*2nd degré*] : Réforme de la classe de seconde : Une rentrée plus que difficile

     Edito

    Après le 24 juin où nous étions 2 millions, le 7 septembre a vu près de 3 millions de manifestants dans toute la France, salariés du privé et du public, chômeurs, jeunes, retraités. Nous avons exprimé notre colère et notre rejet d’un projet de loi injuste, inefficace, aggravant encore les inégalités. La journée de grèves et de manifestations organisée par l’intersyndicale a été un succès considérable avec de fortes grèves dans de nombreux secteurs. Ce projet de loi est fondamentalement refusé par la population. Les « solutions » du gouvernement ne s’en prennent qu’à une seule classe sociale, celle des travailleurs, à laquelle est demandé la quasi-totalité des efforts nécessaire pour équilibrer les systèmes de retraites par répartition. Pourtant, la part du PIB confisquée par les dividendes versés aux actionnaires est passée en 40 ans de 3% à 8%. Des solutions existent donc : elles consistent en un partage des richesses plus favorable à celles et ceux qui les créent. Le gouvernement devrait arrêter de limiter ses choix pour assurer l’avenir de ses riches ami-e-s, Bettancourt et compagnie … Ce projet de loi n’est ni amendable, ni négociable ! Nous exigeons le retrait de ce projet ! Toutes les confédérations ont affirmé que les « annonces du gouvernement n’étaient pas satisfaisantes »  ! C’est bien pour cela qu’il ne faut pas briser la dynamique construite par les salarié-e-s depuis plusieurs semaines. SUD   éducation était partisan de “battre le fer tant qu’il était chaud” et d’appeler très vite à une autre journée massive de grève et de manifestation. Tel ne fut pas le choix de l’intersyndicale. Conscient que nous ne pourrons gagner que dans l’unité, SUD   éducation appelle tous les personnels à la grève le 23 septembre. Mais parce que le rapport de force doit encore grandir, SUD   appelle les personnels à débattre de la reconduction de la grève à partir du 23 ! C’est pourquoi la fédération SUD   éducation a décidé de déposer un préavis de grève reconductible à compter du 23. SUD   éducation appelle tous les travailleurs de l’Education à participer, ces prochains jours, aux actions afin de faire monter la pression sur le gouvernement ! L’Union syndicale Solidaires et SUD   éducation feront tout pour que le prochain mouvement interprofessionnel soit reconductible et le plus unitaire possible : seule une stratégie syndicale offensive peut permettre de gagner face à cette réforme injuste !

Se réunir pour discuter des suites ! Dans le Finistère, SUD   éducation a écrit à toutes les organisations syndicales dans le but d’organiser ensemble des réunions des personnels pour discuter des suites à donner à la grève du 23 septembre. Nous ont répondu la FSU, la CGT et la CNT. Ensemble, nous avons décidé d’appeler à des réunions des personnels mardi 21 septembre à 18h à Brest (maison du peuple), Quimper (halles Saint François), Quimperlé (salle de Coat Ker) et Morlaix (ancien lycée de Kerneuzec).

Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois