Mobilisation générale : Nous sommes des millions pour imposer le retrait

mercredi 13 octobre 2010

Hier, plus de trois millions et demi de manifestant-e-s. C’est encore plus que le 2 octobre !

Le mouvement engagé depuis six mois dure et s’enracine dans le pays, il est soutenu par une très grande majorité de la population. Chacun voit bien que la contre-réforme gouvernementale ne vise qu’à diminuer les pensions, à répondre au desiderata du patronat et des marchés ! Le gouvernement enfermé dans sa tour d’ivoire ne veut rien voir, rien entendre de cette colère sociale qui gronde dans tout le pays. Oui, cette réforme, même votée à l’Assemblée nationale et au Sénat, reste profondément injuste. C’est pour cela qu’elle doit être retirée !

La grève reconductible, c’est maintenant !

Ce 12 octobre, le nombre de grévistes était important, dans le secteur public comme dans les entreprises du privé. De nombreuses Assemblées Générales de salarié-e-s ont décidé de reconduire la grève dans les raffineries, à la SNCF, dans les transports urbains (RATP, RTM, bus de plusieurs villes,…), dans des services de plusieurs ministères (Culture, Finances, etc.), dans les terminaux méthaniers des ports, dans des centrales nucléaires, dans la distribution électrique et gazière de plusieurs villes

Dans l’Éducation Nationale aussi, des personnels sont en grève reconductible, de manière inégale selon les départements

Dans le Finistère, des établissements sont d’ors et déjà dans la reconduction : à Morlaix, au lycée Tristan Corbière, collège du Château, collège Mendès France ; à Guipavas au Collège du Vizac ; à Brest au Lycée Lesven et des discussions en cours dans de nombreux établissements...

Déclaration préalable pour les personnels du 1er degré.

Dans les écoles primaires, SUD   éducation appelle les personnels à envoyer dès aujourd’hui un exemplaire du document « déclaration préalable de grève » pour chaque jour de la semaine prochaine.[* Faîtes le dès aujourd’hui jeudi en prévision d’être en grève lundi ! Nous vous rappelons que la déclaration d’intention porte bien son nom. En aucun cas, elle ne vous oblige à être effectivement gréviste comme le rappelle la circulaire de l’IA  . Par contre, envoyée dès ce jeudi, elle vous permet de l’être dès lundi prochain.*]

Vous trouverez en fichier joint un modèle de déclaration préalable à renvoyer rempli à votre IEN  .

Des préavis de grève sont déposés au niveau national pour toute la semaine prochaine et couvre l’ensemble des personnels.

SUD   éducation appelle à élargir et reconduire la grève

C’est maintenant qu’il faut élargir et durcir le mouvement pour gagner. Pour cela, SUD   éducation appelle à amplifier le mouvement, reconduire partout où c’est possible la grève, développer les liens interprofessionnels et les solidarités entres les salarié-e-s des différents secteurs mobilisés, et à préparer les nouvelles journées de mobilisation :

  • jeudi 14 (demain !) : rassemblement interprofessionnel à l’appel de l’intersyndicale à midi devant les CCI (Chambres de commerce et d’Industrie) de Brest et Morlaix et à Douarnenez devant la mairie à l’occasion de la venue de G. Larcher (président du Sénat)
  • jeudi 14 toujours demain : à 18h, Assemblée générale intersyndicale de l’Éducation nationale (CGT, SNES, SNUipp, CNT, FO et SUD  ) sur la poursuite du mouvement. Un seul point : Construire la grève reconductible dans nos établissements et nos écoles ?

À Brest (maison du Peuple), Quimper (halle Saint François, salle 1), Morlaix (ancien lycée de Kerneguez) et Quimperlé (Coat Ker)

  • samedi 16 : à 14h30, manifestons tous ensemble, public, privé, jeunes, actifs et retraités : à Brest, Quimper, Quimperlé, Morlaix et Carhaix

Il s’agit maintenant de s’organiser, de généraliser la grève et d’agir. Nous devons être actifs et actives pendant cette grève, être présent-e-s sur nos lieux de travail pour discuter avec les collègues. Dès maintenant, faisons circuler cette information par mail, construisons la reconduction !

C’est le blocage du pays qu’il faut organiser pour imposer le retrait de cette réforme injuste !

Trop chère la grève ?

Avec l’augmentation de la cotisation salariale des fonctionnaires prévue par la réforme des retraites, la grève reconductible sera vite remboursée ! Démonstration

Si la réforme passait, le taux de cotisation retraite des fonctionnaires passerait de 7,85 % à 10,65%, soit 2,80% d’augmentation. L’augmentation sera étalée sur plusieurs années, mais cela ne change rien.

Quelques exemples de pertes financières dues à l’augmentation des cotisations salariales :

Indice Traitement brut Perte mensuelle de salaire
326 1501,96 42,05 €
392 1806,04 50,57 €
416 1916,61 53,66 €
443 2041,01 57,19 €
491 2262,16 63,34 €
534 2460,27 68,79 €
626 3031,57 84,96 €

Autrement dit, la réforme des retraites coutera chaque mois aux fonctionnaires l’équivalent d’une journée de salaire. Faire grève 10 jours pour imposer le retrait de cette réforme, c’est certes perdre 10 jours de salaire aujourd’hui, mais ils seront remboursés en 1 an si le projet est retiré.

La grève jusqu’au retrait, c’est vite rentable !


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois