Demi-journée d’information syndicale mercredi 30 novembre - Pétition contre le vote électronique : il est urgent de revenir au vote papier - Décharge d’aide personnalisée et direction d’école

jeudi 17 novembre 2011

1) Demi-journée d’information syndicale mercredi 30 novembre
2) Pétition contre le vote électronique : il est urgent de revenir au vote papier
3) Décharge d’aide personnalisée et direction d’école


1) Participer aux demi-journées d’information syndicale

Ces réunions sont légalement placées sur le temps de travail (décret du 28 mai 1982, confirmé par celui du 12 juin 1987 qui prévoit 2 demi-journées par an dans les écoles), même si, depuis l’année dernière, l’Inspecteur d’Académie du Finistère met en doute la récupération de ces heures sur les heures d’animations pédagogiques.

L’exercice de ce droit ne peut reposer sur les simples hasards du calendrier !

Afin que chacun d’entre nous puisse exercer ce droit, SUD   éducation appelle les personnels à défalquer ces heures :

  • de nos 108 heures de service hors enseignement et par exemple, des 18 heures d’animations pédagogiques quelle que soit leur date ;
  • ou mieux encore, de la journée de solidarité, puisque nous défendons le droit à une formation continue digne de ce nom.

Ces heures prises sur le temps de travail sont un droit à défendre. Elles nous intéressent tous, syndiqués ou pas, pour défendre l’intérêt de l’ensemble des personnels, s’informer, débattre et faire valoir nos revendications.

[*Participez nombreuses et nombreux à la prochaine demi-journée d’info syndicale mercredi 30 novembre, entre 9h et midi, à Brest (2 rue Amiral Nielly sur le port de commerce) et à Quimper (2 avenue de la Libération).*]

Ordre du jour proposé : souffrance au travail, animations pédagogiques, journée de carence, vote électronique, questions diverses.

Ces demi-journées d’information syndicale sont un droit ouvert à tous les personnels, il suffit d’envoyer à votre IEN   la demande d’autorisation ci-jointe.

2) Pétition contre le vote électronique !

Le vote électronique qui vient d’avoir lieu lors des élections professionnelles dans l’éducation nationale a été désastreux. Il doit être dénoncé. S’il est une source juteuse de profits pour les entreprises privées qui « l’organisent » (4,5 millions d’euros versés par le ministère de l’éducation nationale à ATOS Origin), c’est au détriment du caractère pleinement démocratique de l’élection elle-même.

Le vote traditionnel possède des caractéristiques simples mais essentielles qui peuvent garantir son caractère transparent et l’honnêteté de ses résultats :

  • L’urne est un réceptacle passif : elle ne fait pas de traitement, ce qui entre dans l’urne est ce qui en sort.
  • Toutes les manipulations sont effectuées publiquement.

Le vote électronique ne dispose pas de ces caractéristiques essentielles :

  • L’ordinateur de vote effectue des traitements : ce qui rentre dans l’ordinateur de vote peut être différent de ce qui en sort.
  • Le traitement n’est pas observable. Il est effectué par un logiciel « fermé », qui est la propriété privée de la société qui le commercialise.

Ce sabotage dont le ministère de l’éducation nationale porte l’entière responsabilité condamne définitivement le vote électronique. Les signataires exigent l’arrêt des votes électroniques et le retour à des opérations de vote démocratiques et contrôlables avec des bulletins papiers et des urnes physiques.

Signer la pétition sur le site internet fédéral :

http://www.sudeducation.org/Petition-pour-l-arret-du-vote.html

3) Décharge d’aide personnalisée et direction d’école

Dans le cadre d’une action intersyndicale avec le SGEN CFDT et la CGT éduc’action, nous appelons l’Inspecteur d’académie et les IEN   à dispenser totalement les directeurs de leurs obligations de services d’aide personnalisée. Cette demande est loin d’être illégitime : rappelons qu’il existe déjà une circulaire (non appliquée) qui autorise les directeurs à être déchargés d’une partie de leurs obligations de services d’aide personnalisée (circulaire n° 2008-105 du 6-8-2008 point II) 4. http://www.education.gouv.fr/cid22100/menh0800652c.html).

Nous appelons les directeurs à faire connaitre leur action en renvoyant la lettre ci jointe à une des organisations syndicales parties prenantes de cet appel. Avec le SGEN et la CGT éduc’action, nous collecterons ces lettres et les remettrons à Mme L’Inspecteur d’académie au cours d’une audience début décembre.


Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois