Projet de carte scolaire 2010 : injuste et peu transparente

mardi 23 mars 2010

Le projet de carte scolaire (que vous trouverez en fichier joint) vient de tomber ce matin : l’Inspectrice d’académie a attendu le lendemain des élections pour faire connaitre ses intentions d’ouvertures et de fermetures de classe dans le département . En procédant ainsi, elle a privé les électeurs de pouvoir juger des conséquences de la politique gouvernementale en cours, comme par exemple les effets concrets du dogme du « non remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite ». Dans le Finistère, 16 classes seront fermées à la rentrée alors qu’au contraire, c’est d’ouvertures de classe dont le service public d’éducation a besoin.

[*SUD   éducation dénonce un déni de démocratie :*] les fermetures de classes ne relèvent pas le fait du prince et l’Inspecteur d’académie n’est pas au dessus de la démocratie : elle a des comptes à rendre aux électeurs et aux usagers du service public.

La rentrée 2010 se fera de nouveau dans un contexte de classes surchargées, avec trop souvent des classes à plus de 25 enfants. On nous sert un discours qui met l’accent sur le suivi et la réussite de chaque élève et dans les faits, on réduit tout ce qui permettrait la mise en place de ces intentions… Or, les premières victimes de ces classes surchargées sont les élèves en difficulté.

En grève mardi 23 mars, en manifestation samedi 27 mars.

En ces temps de carte scolaire qui vont se traduire par des non ouvertures (qui pourtant s’imposent au vu des effectifs) et par des fermetures de classes, Sud   éducation soutient les établissements scolaires qui revendiquent des postes et se mobilisent. SUD   éducation appelle les personnels, les parents et les citoyens attachés à la défense du service public à manifester,

samedi 27 mars, à 10h30 place de la Résistance à Quimper.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois