La double peine pour certains lycéens anti LRU (loi Pécresse) ou Comment faire obstacle à la contestation lycéenne

vendredi 25 janvier 2008

Le matin du jeudi 13 décembre 2007, quelques lycéens arrivent peu avant 7 heures du matin au lycée de l’Iroise afin d’organiser un blocage, voté majoritairement la veille par les élèves, en contestation à la loi LRU. L’établissement étant fermé, certains jeunes démontent la vitre d’une porte permettant ainsi aux autres, restés attendre à l’extérieur de rentrer. Ils posent contre un mur, la vitre intacte, le joint abîmé, la crémone tordue et quelques vis. Maxime est arrivé après. Les frais de réparation s’élèveraient à 248 €

Par la suite, le proviseur adjoint portera plainte contre X et nominativement contre trois élèves : Maxime, 17 ans, notre fils, en terminale et deux autres élèves Le motif de la plainte :

Intrusion après effraction

Convocation le 3 janvier au commissariat Colbert avec prise d’empreintes digitales et ADN. Nous attendons avec anxiété les suites de cette plainte.

Le 17 janvier, Convocation à un conseil de discipline pour le 1er février, toujours pour les mêmes raisons :

Intrusion après effraction.

Les jeunes se sont comportés de façon exemplaire et très responsable : Aucune violence, aucune insulte, ne répondant pas aux nombreuses provocations, aidant l’administration du lycée à refouler les casseurs qui avaient pénétré dans l’enceinte du lycée….

Les pressions qu’ils subissent aujourd’hui, pourraient avoir, demain, de lourdes conséquences sur le déroulement de leurs études Ils ont besoin de notre soutien

Un mail de soutien à lumax29@voila.fr et/ou votre présence le 1er février à 17h devant la porte du lycée de l’Iroise, place de Strasbourg

Les parents de Maxime


Agenda

<<

2022

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois