Fermetures de Kerichen et Commana

mercredi 16 septembre 2015

Après le collège Kérichen à Brest, c’est donc au tour de celui de Commana d’être frappé d’un projet de fermeture par la volonté du Conseil départemental.

L’argument mis en avant cette fois est non plus « la baisse des effectifs » puisque cette fois ils montent, mais ce qui serait « la bonne taille d’un collège, 450 élèves » : cet effectif vaut peut être pour les collèges urbains mais quid des petits collèges ruraux, éléments pourtant indispensables au maillage du territoire, élément vital de notre département ? Et que dire les collèges de Landerneau et de Pont l’Abbée qui atteignent presque les 1000 élèves ? Le Conseil départemental, attaché à la réussite des élèves, devrait donc logiquement annoncer la mise en chantier de deux établissements dans notre département.

Dans les deux situations de fermetures, SUD   éducation dénonce un procédé de fermeture peu démocratique.

Les élections départementales viennent à peine d’avoir lieu et à aucun moment dans les « promesses » de campagne du vainqueur n’ont été évoquées des projets de fermeture de collège. La question aurait méritée d’être posée avant le scrutin, afin que les électeurs puissent orienter leur vote éclairés par les projets de chaque liste. Et les vainqueurs munis d’un mandat démocratique. Ce n’est pas le cas.

Il y a de cela 15 jours, l’administration de l’Éducation nationale a été obligée de revoir sa copie, devant la mobilisation des parents et enseignants, concernant la fermeture programmée d’une classe primaire à Berrien. La DASEN   échaudée ne craint manifestement pas l’eau froide avec son projet de fermer cette fois, tout le collège de Commana.


Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois