Déclaration SUD Éducation Bretagne au dépouillement du scrutin de l’académie de Rennes

jeudi 6 décembre 2018

Déclaration de l’union des syndicats SUD   Éducation Bretagne
lors du dépouillement du scrutin de l’académie de Rennes
Jeudi 6 décembre 2018

SUD   éducation s’est toujours opposé au choix du vote électronique imposé par le ministère de l’Éducation Nationale. La distribution du matériel de vote plus que parcellaire, le déroulement catastrophique de la première journée et plus généralement celui des élections lors de la semaine écoulée démontre, s’il en était encore nécessaire, que nous avons eu raison.

D’abord, le taux de participation s’avère de nouveau catastrophique : en dix ans, des dernières élections organisées physiquement aux élections de cette année, la participation est passée de 60 % à 40 % !

Sans les efforts de pédagogie de l’ensemble des organisations syndicales pour expliquer la procédure et accompagner nombre de collègues dans l’expression de leur droit, sans leur intervention auprès de l’administration pour signaler les anomalies, la participation frôlerait le ridicule !

Ensuite, ce scrutin constitue à bien des égards une véritable atteinte aux droits démocratiques des personnels les plus précaires (AED  , AESH, contractuel-les…) Le taux de participation est dramatiquement bas !

Nous n’avons par ailleurs aucun moyen de contrôle réel sur l’authenticité du vote. Nous sommes censé-e-s nous contenter de faire confiance à des « expert-e-s indépendant-e-s » nous garantissant l’authenticité des votes alors même que de nombreux collègues ont été écartés du scrutin. Nous avons donc été contraints de déléguer notre mission d’observation et de contrôle et cela ne peut nous satisfaire.

Nous l’avons déjà dit et nous le réaffirmons : nous nous interrogeons sur cette volonté de maintenir un vote électronique qui, scrutin après scrutin, désorganise la bonne tenue des élections là où le vote à urnes physiques, qui a déjà prouvé son efficacité en termes de participation et de transparence, aurait été une garantie des principes démocratiques.

Enfin, nous refusons la privatisation de nos élections professionnelles. Des millions d’euros d’argent public ont dû être dépensés pour le résultat constaté cette semaine : un serveur qui ne tient pas 5 minutes après l’ouverture du vote et une remise en route plus que laborieuse !

Il y avait mieux à faire au service de l’École Publique !


Agenda

<<

2019

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois