Fermeture d’écoles à Brest : la mairie se doit d’accorder un moratoire.

mercredi 5 mai 2010

Depuis une semaine, enfin, les élus municipaux sont venus à la rencontre de la communauté éducative (parents, enseignants, syndicats) des trois écoles maternelles frappées de fermeture : Valy Hir, Levot et M. Porquet. L’occasion pour eux d’expliquer les raisons qui les ont conduits à prendre cette décision mais aussi l’occasion d’entendre les arguments des personnels et des usagers contre ces fermetures que, à SUD   éducation, nous continuons de juger arbitraires. Pour les parents, ces fermetures vont engendrer des contraintes quotidiennes : devant ces difficultés, quel n’est pas le risque d’une baisse de l’assiduité scolaire des enfants de maternelle ? Ou que des parents se tournent vers l’enseignement privé ?

Mais c’est la forme de l’annonce de la décision qui a le plus choqué : alors qu’aucun signe avant coureur n’avait circulé, alors qu’aucune concertation préalable n’avait été engagée, parents et personnels ont découverts avec stupéfaction la fermeture de leur école par voie de presse. De telles annonces traumatisantes ne sont-elles pas dignes des « patrons voyous » ? Il n’y a eu aucune instance consultée (CTP  , conseil d’école) et la mairie s’est comportée comme si les élus étaient infaillibles et la décision irrévocable. Ce n’est pas ça le respect de la démocratie sociale chère à la gauche.

Demain [mardi, NDLA], le conseil municipal doit se prononcer sur la fermeture de ces écoles. Au cours de la semaine, Marc Sawicki (élu à la politique éducative locale) a reconnu une erreur politique dans la brutalité de l’annonce de la décision. Pour tirer les conséquences de cette erreur, la majorité municipale se doit d’accorder un moratoire d’un an et de sursoir à la fermeture de ces trois écoles.


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois