Brigades, TRS : un rééquilibrage ... Au bénéfice de qui ?

jeudi 18 février 2021

Suite au rejet à l’unanimité du projet de carte scolaire de la DASEN il y a 10 jours, un nouveau CTSD se tenait aujourd’hui (18/02/21).
Seules modifications par rapport au projet initial :
- à Cléder une demi fermeture au lieu d’une entière.
- au Gouelou à Saint Martin, annulation de la fermeture.

L’ensemble des organisations syndicales ont de nouveau voté contre ce projet. La carte définitive sera connue demain mais nous pouvons d’ores et déjà dire que ces fermetures de postes massives promettent une année 2021-2022 très difficile.
Nous sommes particulièrement inquiets au regard de la suppressions de 14 postes de remplaçant.e.s sur lesquelles la DASEN n’est pas revenue.
Pourtant le manque de remplaçant.e.s n’a de cesse d’être dénoncé par les enseignant.e.s et leurs syndicats ainsi que par les parents d’élèves.

Face à cette situation, notre hiérarchie a redoublé d’inventivité, en parvenant à faire des économies sur le dos des quelques remplaçant·e·s dont elle dispose. La carte scolaire de la rentrée voit 14 postes de TRS créés, au détriment des TR, brigades, dont le faible nombre chute du même montant. Quelle est donc la logique derrière ce choix ?

A Sud éducation, nous craignons que de plus en plus de TRS se trouvent affectés sur des remplacements ponctuels, qui relèveraient des missions des TR. Le ministère aurait tout à y gagner : les indemnités de déplacement étant bien plus élevées pour les TR que les TRS. Pour un remplacement dans une école à 20km de son école de rattachement, un TR se verrait verser 24,67€ d’indemnités de déplacement au titre de l’ISSR... contre 5,25€ pour un TRS, dont les indemnités sont calculées sur la base du tarif seconde classe SNCF !

L’administration, en CTSD ce jour (18/02/21), s’est défendue de toute intention de ce type, expliquant que les besoins en TRS étaient plus importants que ceux en TR dans le département. Compte-tenu de la crise sanitaire et de la réforme annoncée de la formation des enseignant·e·s (qui, dès le M1, pourront être en responsabilité dans des classes et affecté·e·s comme "étudiant·e contractuel·le" sur des décharges de direction, voir plus bas), nous avons du mal à voir une logique dans ces choix qui ne serait malicieuse. Nous ne manquerons pas de rester vigilant·e·s sur cette question à l’avenir.


Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois