Évaluations d’écoles : c’est toujours non !

jeudi 12 octobre 2023

Instaurées par la loi Blanquer « Pour une école de la confiance », les évaluations d’écoles se généralisent progressivement.
Sud Éducation 29 réaffirme son opposition à ce dispositif et appelle les collègues, partout où c’est possible, à refuser d’y participer.

Contrairement aux propos de certain∙e∙s IEN, ces évaluations n’ont pas de caractère obligatoire, aucun texte réglementaire ne pouvant contraindre les personnels à les mettre en œuvre. Ainsi, le cadre général de l’évaluation des établissements du premier degré issu de la séance du 22 janvier 2022 du Conseil de l’Évaluation de l’École établit, page 8, que « l’auto-évaluation est totalement participative ». On ne peut donc imposer aux personnels d’y participer.

En ce sens, le CSASD FS (Comité Social d’Administration Social Départemental remplaçant le CHSCT – Comité d’Hygiène, de Sécurité et des conditions de Travail) réuni jeudi 28 septembre, a demandé l’abandon du dispositif, considérant que « les évaluations d’école exposent les personnels à de multiples risques psycho-sociaux (surcharge de travail importante, pression des élus et des parents d’élèves sur le processus d’évaluation, insistance hiérarchique pour s’inscrire dans le dispositif, remise en cause de la liberté pédagogique et de l’intégrité professionnelle, conséquences sur le déroulement de carrière) ».
Cette surcharge de travail est d’autant plus évidente que les remontées de terrain font état de directions d’écoles croulant sous les tâches et les injonctions. Les collègues des écoles participant à la première vague d’évaluation, se voyant enjoindre de dédier 12 de leurs 18 heures de formation au déroulement de l’auto-évaluation d’ici au 17 novembre ! Il s’agirait, par exemple, d’y consacrer tous les mercredis après-midi jusqu’à l’échéance ! Cette situation générera donc, inévitablement, de la souffrance au travail.

Puisque notre employeur nous doit santé et sécurité au travail, s’il devait être compliqué de refuser l’évaluation du fait du contexte local ou de pressions plus ou moins licites, nous vous encourageons à signifier le stress et la surcharge de travail en renseignant systématiquement le Registre Santé et Sécurité au Travail accessible via Toutatice puis de transmettre les fiches au syndicat pour en assurer le suivi.

Nous vous invitons également à ne pas consacrer le moindre temps au-delà de celui ponctionné sur les 18 heures dévolues à la formation continue. Si l’étape d’auto-évaluation devait ne pas être terminée au terme des 12 heures, il apparaît légitime de cesser de renseigner les documents exigés et les restituer en l’état afin de circonscrire la charge de travail afférente.


Agenda

Array

<<

2024

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois