Chronique d’un échec annoncé

Stagiaires
vendredi 8 avril 2011

Le kit du parfait stagiaire

Les stagiaires du second degré ont reçu un joli cadeau pour leur
entrée dans le métier : un DVD paternaliste « La classe côté professeur
 » censé leur permettre d’aborder le métier d’enseignant de
façon sereine et qui les a suivis tout au long de leur année de formation.
Quelques professeurs, principaux d’établissements, et un
formateur « Tenue de classe » de l’Académie de Créteil leur y livrent
leurs recettes miracles et panoplie de conseils pratiques, pour éviter
les situations « chahutogènes, sans stigmatiser les chahuteurs »,
pour être un bon enseignant carré, sympa mais qui serre la vis, exigeant,
authentique, calme, serein et ponctuel ! On leur propose
aussi quelques solutions pour
s’en sortir : « ne pas avoir honte
de déballer ses problèmes, car
tout le monde fait des erreurs » !
Une formation accélérée qui laisse
rêveur... Zénitude et peace and
love : la solution pour devenir un
super prof en 1H30 !

Une formation au rabais

La formation d’accompagnement
des stagiaires, tout au long de
l’année, répartie sur 14 journées
et 4 séminaires de 2 jours et
demis, précédée d’un « temps
d’immersion sur le terrain et
d’une connaissance de l’environnement
institutionnel de proximité
 », s’organise en 3 phases :
 une formation d’accompagnement au « coeur du métier » qui
consiste à concevoir, analyser son enseignement et à construire son
autorité
 une autre, élargie à la « prise en compte d’enjeux de politique
éducative » (socle commun, réforme du lycée, utilisation des TICE)
 enfin une dernière autour des « connaissances non maîtrisées »
(violences scolaires, gestion de situations difficiles, prise en compte
des élèves à besoins spécifiques).

Les formations plus disciplinaires tournent souvent en séances de
café-commères, pendant lesquelles les stagiaires échangent entre
eux. Certains formateurs se disent prêts à jeter l’éponge, complètement
dépassés par la réforme.

Validation : le retour des compétences

La validation sera prononcée par une commission qui se réunira fin
juin ou début juillet. Elle examinera les 3 rapports effectués par le
chef d’établissement, l’inspecteur et le conseiller pédagogique. Ce
dernier a reçu une grille d’évaluation à cocher et à rendre avant les
vacances de printemps. Il a 10 compétences à évaluer, prenant en
compte des critères aussi vagues
que subjectifs. En voici quelques
exemples : son stagiaire agit-il en
« fonctionnaire de l’Etat, de
façon éthique et responsable » ?
« A-t-il une bonne culture générale
 » ? « Coopère-t-il avec les
parents et les partenaires de
l’Ecole » ? « Est-il capable de se
former et d’innover » ?!!!

Nantis de leur nomination dans
une nouvelle académie (souvent
difficile), pourvus d’une formation
accélérée et inadaptée, les
stagiaires sont débordés par un
service à temps complet et surchargés
par la préparation de
leurs cours bricolés parfois en catastrophe. Dans quelques mois, les
cobayes de la nouvelle réforme pourront enfin profiter de vacances
bien méritées !

SUD Education s’est mobilisé à leurs côtés dès le début et dénonce
leurs conditions de formation. A l’heure des bilans, on ne peut
que constater avec stupeur le mépris de l’Institution pour ces jeunes
professeurs débutants et motivés, qui ont déjà dû perdre une
partie de leurs illusions...


Agenda

Array

<<

2024

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois