Pourquoi refuser la mastérisation

mercredi 25 novembre 2009

Pourquoi refuser la réforme dite « de mastérisation »

Aujourd’hui, le gouvernement impose sa réforme du recrutement et de la formation des enseignants, au mépris du front de refus qui a mobilisé la communauté universitaire. Les décrets du 28 juillet et la circulaire du 27 Août instaurent une rupture sans précédent entre l’Etat, l’école et les citoyens.

Etudiants, êtes-vous prêts à :

 Prendre une classe en responsabilité sans aucune formation pendant votre année de Master 1 ? (mesure déjà en application cette année avec les stages dits de « 108 heures »)
 Vous payer une année d ?étude supplémentaire (Master 2) avant de pouvoir passer les concours de recrutement ? (mesure qui devrait être en application dès la rentrée 2010)
 Renoncer à une année de formation professionnelle, rémunérée, comprenant 40% de stages et 60% de formation ? (formation par alternance qui disparaît avec la mastérisation, l’Etat ne voulant plus payer la formation de ses futurs enseignants)
 Réussir en une seule année un diplôme universitaire, un concours très sélectif (10% de réussite), un mémoire de recherche de Master 2, et prendre des classes en totale responsabilité ? (mesure qui devrait être en application dès la rentrée 2010)
 Rentrer en poste à Bac + 6 comme fonctionnaire stagiaire (dans le meilleur des cas) avec ensuite très peu de formation professionnelle, organisée localement par les rectorats/inspections ? (mesure qui devrait être en application en 2011, brisant ainsi le cadre national de la formation initiale)
 Renoncer à votre statut de fonctionnaire d’Etat (en raison de la diminution continue des postes aux concours et du recrutement massif d’enseignants vacataires par les établissements)

Enseignants en poste, êtes-vous prêts à :

 Soutenir, encadrer, former, aider au coup par coup mais tout au long de l’année les étudiants ou stagiaires que les rectorats/inspections enverront dans les établissements pour se former sur le tas ?
 Avoir de plus en plus de collègues précaires, de services éclatés et de classes surchargées pour compenser la suppression continue des postes au concours
 Etre prochainement rétribués au mérite en fonction de critères d’efficacité personnelle ou collective décidés on ne sait où ?
 Avoir dans l’avenir un service annualisé en acceptant de faire preuve de votre mérite en travaillant pendant les vacances ?

Parents d’élèves, êtes-vous prêts à :

 Confier vos enfants à des étudiants remplaçant régulièrement les enseignants titulaires ?
 Accepter que vos enfants soient sous la responsabilité de nouveaux enseignants tout frais sortis de l’Université, apprenant leur métier « sur le tas », sans être passés préalablement par une année de
formation professionnelle ?
 Accepter prochainement que l ?école maternelle disparaisse au profit de jardins d’éveil municipaux ?

Formateurs IUFM, êtes-vous prêts à :
 changer de métier, passer de « concepteurs de formation » à « techniciens de mastérisation » ? Sont proposées les reconversions suivantes :

  • CIES, C2i2e, Conseil de perfectionnement
  • Petites mains dans les masters élaborés par des « habilités », gestion de la mise en stage des étudiants de master, DU ou certificats payants de Prépa-concours
  • Retour dans les établissements, mutations et application de la loi « mobilité des fonctionnaires », ?

Citoyens, êtes-vous prêts à abandonner les principes d’égalité et
de laïcité ?

En acceptant que l’Ecole soit considérée comme une entreprise privée, détruisant ainsi le principe d’égalité d’accès à l’éducation sur le territoire
En acceptant, vu l’allongement des études, que l’accès au métier d’enseignant soit rendu encore plus difficile pour les étudiants issus des milieux défavorisés ?
En acceptant que les enseignants de l’école publique soient « mastérisés » par les instituts catholiques (accord Vatican-Kouchner)

Le collectif de l’IUFM de Grenoble

Blog : http://collectifiufmgrenoble.wordpress.com


Agenda

Array

<<

2024

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois