Temps de service des PE : Les failles juridiques du décret Peillon

jeudi 3 octobre 2013

Le constat de la rentrée scolaire des écoles à quatre jours et demi est accablant.

La sécurité des enfants n’est pas assurée

Les écoles maternelles et élémentaires sont devenues des lieux de passage continuel, impossible à contrôler sérieusement ; tout au long de la journée, les élèves et leurs parents, les enseignants, les personnels municipaux, les personnes embauchées par des associations intervenant sur le périscolaire, entrent et sortent…

L’administration n’hésite pas à passer la ligne jaune en se jouant du règlement départemental et des responsabilité des enseignants, en leur demandant par exemple de libérer plus tôt les élèves pour qu’ils soient tout de suite prêts pour les TAP  , ou au contraire de prendre en charge des enseignements quand ils ne sont pas encore de service, (par exemple débuter une activité de voile une demi heure avant le début de son service, pour que l’activité dure bien 3h l’après-midi). On peut d’ailleurs se demander si les moments d’accueil avant et après la classe « obligatoires » pour les enseignants le sont toujours avec le statut de PE... On ne peut tabler sur le bénévolat et le volontariat des enseignants en jouant avec leurs responsabilités, surtout quand on connait la promptitude de l’administration à ouvrir le parapluie en cas de problème !
Le risque est grand d’avoir à déplorer un jour ou l’autre qu’un enfant quitte seul l’école inopinément, voire avec un adulte non habilité, ou qu’arrive un accident pour un enfant se retrouvant à la rue suite à une entrée ou une sortie décalée ; ce risque n’est pas hypothétique, des incidents se sont déjà produits.

La scolarité des élèves est compromise

Loin d’alléger leur rythme quotidien et hebdomadaire, l’application du décret ministériel sur les rythmes scolaires aboutit à une fatigue accrue - déjà perceptible au bout de cinq semaines - des enfants (et des adultes) déboussolés de surcroît par la succession de journées toutes différentes en cas de dérogation (une journée à 6h, une journée à 4h30). De telles conditions ne peuvent laisser prévoir l’amélioration des résultats scolaires qu’on nous a annoncé. Au contraire, le bien-être et les apprentissages en souffriront.

Les activités périscolaires

Elles ne sont pas toujours à la hauteur des promesses (encadrement, statuts et formation des animateurs, rotation déjà constatée de ceux-ci, qualité des activités ne correspondant pas à l’affichage, absence de matériel, manque de locaux...) ; les problèmes soulevés il y a déjà plusieurs mois au sujet de l’utilisation des locaux et du matériel scolaires, du ménage... ne sont pas résolus ; la situation des ATSEM   est intenable. Contrairement aux déclarations ministérielles, les difficultés n’ont été ni anticipées ni résolues.

L’absence de concertation

En refusant d’entendre les professionnels de l’éducation et aussi nombre de parents d’élèves, d’élus, de spécialistes des rythmes de l’enfant, le ministre a provoqué la désorganisation du système, préjudiciable aux élèves et aux personnels de toutes catégories. Il a créé une situation de péril que SUD   Education dénonce. Nous invitons les enseignants des écoles à établir le relevé des dysfonctionnements constatés et des questions sans réponse à cette rentrée. Nous les appelons à se mobiliser, à se réunir en assemblées générales et à agir pour faire entendre enfin raison à l’administration, car nous ne pouvons nous rendre complices d’une atteinte aussi grave à l’école, à ses élèves et à ses personnels.

Dans certaines villes, le désastre est tel que des aménagements de détail, des "resserrages de boulons" n’y pourront rien : nous demandons fermement de suspendre immédiatement le dispositif en vigueur depuis la rentrée.

SUD   Education, avec les personnels des écoles et toutes les personnes attachées à la qualité de l’école publique, attend, en ce sens, des réponses satisfaisantes.


Agenda

 

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031