Rythmes scolaires : Dans le mur, à marche forcée

jeudi 3 octobre 2013

PDF - 223.7 ko
Journal octobre 2013 - spécial rythmes
PDF - 87.2 ko
Journal octobre 2013

Les articles

- [*Actualité*] : Rythmes : bilan d’une catastrophe annoncée
- [*Actualité*] : Temps de service des PE : Les failles juridiques du décret Peillon
- [*Actualité*] : TAP sur les bambins
- [*Actualité*] : Rythmes des élites, rythmes du peuple ?
- [*Actualité*] : Solidaires avec le peuple Rrom
- [*1er degré*] : Nouveaux programmes dans le 1er degré : Rejetons les programmes Darcos en bloc !
- [*2nd degré*] : Sciences économiques et sociales : Des chiffres, des lettres et des yeux ouverts
- [*2nd degré*] : Lycée professionnel : L’escroquerie se poursuit !
- [*2nd degré*] : Les CCF, kesako ?
- [*Personnels*] : Formation continue : Former des enseignants ou faire des économies ?
- [*Actualité*] : Tablettes à l’école : pas de miracle pour l’égalité
- [*Personnels*] : Stage syndical ouvert à tou-te-s : Souffrance au travail
- [*Solidaires*] : Mobilisation interpro : L’EPSM de Gourmelen (Quimper) en lutte


Edito

Au bout d’un mois, le constat, prévisible, est navrant : la réforme des rythmes scolaires ne tient évidemment pas ses promesses ! Loin de respecter les rythmes des enfants, elle augmente leur fatigue, mettant en péril les apprentissages et la santé.
C’est aussi du stress et de la souffrance pour les animateurs et les ATSEM qui essuient les plâtres d’une réforme décidée dans l’urgence, mal préparée, mal financée, inégalitaire. Ce stress et cette fatigue sont aussi le lot des enseignants qui subissent la nouvelle organisation de la semaine et de la journée, bousculés et malmenés par la réforme. A la charge financière des communes, les TAP génèrent des inégalités territoriales dans l’offre éducative : communes riches/pauvres, rurales/urbaines, priorité des politiques municipales...

Un travail bâclé !

Les services de la DASEN exigent que les maires qui souhaitaient l’année dernière se donner du temps pour appliquer les nouveaux rythmes rendent leur copie pour ... le 18 octobre ! Les Projets Éducatifs Territoriaux (PEDT) doivent être bâclés dans l’urgence. Des choix éducatifs lourds de conséquences (école mercredi ou samedi matin, TAP en début ou fin d’après-midi, quatre TAP de 45min par semaine ou deux TAP de 1h30) vont devoir être tranchés par les maires sans aucune concertation avec les acteurs de terrain : enseignants, ATSEM, parents d’élèves, associations...

Ça suffit !

Nous voulons du temps pour préparer la prochaine rentrée sereinement, nous voulons des rythmes respectueux des enfants et des enseignants, nous voulons des postes en nombre suffisant (ras le bol des classes surchargées) nous voulons l’abrogation pure et simple des programmes de 2008 et le retrait de la réforme Peillon. Nous voulons du changement, maintenant !


Agenda

<<

2022

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois